Archives par mot-clé : Nicolas Altstaedt

Casals ?

Le premier, Pau Casals sut que les Sonates pour violoncelle de Beethoven étaient un tout, et, pour le discours, le foisonnement, l’invention, pour son archet et pour le piano même, un ensemble qui devait exister au même degré que les trente-deux Sonates ou les Quatuors. Un absolu du cosmos beethovénien Continuer la lecture de Casals ?

Myrthes, roses, et cendres

Le plus secret de Schumann n’est pas dans ses Chants de l’aube, opus ultimes où j’ai le sentiment que Caspar David Friedrich est venu écrire les notes avec son pinceau ; non Continuer la lecture de Myrthes, roses, et cendres

L’Ancien monde

Ce n’est l’opus le plus couru de Bartók. Jeune homme, il y est pourtant tout entier, geste immense qui parcourt une nuit de sons inquiets ou flamboyants. Ce feu sombre qui anime le vaste Quintette de 1904, comme déduit de celui de Brahms Continuer la lecture de L’Ancien monde

Crépuscule

Mstislav Rostropovitch avait défendu de son archet somptueux le méditatif Concerto pour violoncelle de Mieczyslaw Weinberg sans pourtant parvenir à l’imposer au répertoire. Alors que les violoncellistes de la jeune génération se l’approprient enfin Continuer la lecture de Crépuscule