Archives par mot-clé : Maurice Ravel

Berlinade

Premier geste discographique après son intronisation en tant que directeur musical des Berliner : la 5e Symphonie de Gustav Mahler. C’était à la fois faire allégeance au magister de Claudio Abbado, dont Mahler fut toujours le sujet, et acte d’émancipation. Continuer la lecture de Berlinade

L’exilé

En 1933, des membres zélés de la jeunesse hitlérienne firent irruption dans l’Opéra de Cologne, subtilisant à William Steinberg sa baguette alors qu’il dirigeait la création de Der Fächer d’Ernst Toch. Trois ans plus tard Continuer la lecture de L’exilé

Nouveau Ravel

Le verso du disque promet : Vincent Larderet, dont la relecture radicale des Concertos avait fait couler beaucoup d’encre (voir ici) s’est engagé dans la première intégrale vraiment complète de l’œuvre pour piano seul de Maurice Ravel, annonçant quatre volumes, ce qui suppose bon nombre d’inédits. Continuer la lecture de Nouveau Ravel

La retrouvée

Maurice Ravel, l’entendant créer Ma mère l’Oye, fut touché au point de lui écrire. Trois années plus tard, il lui dédiera le merveilleux petit Prélude qui cache mal, sous son office de morceau de déchiffrage pour le Conservatoire, un soupir de tendresse où passe plus que de l’admiration. Continuer la lecture de La retrouvée