Archives par mot-clé : Pierre Hantaï

Grand clavecin

Un premier disque Scarlatti m’avait tiré les oreilles. Ce clavecin plein de caractère, absolument ibère, calciné de rythmes, empli de torsions harmoniques, était l’un des plus singuliers qu’il m’ait été donné d’entendre. Continuer la lecture de Grand clavecin

Appropriations

Le monde est bien fait. Skip Sempé eut en quelque sorte la révélation du vrai visage de Bach en entendant, à Oberlin où il était étudiant, Gustav Leonhardt.

Sa quête de Bach, commencée par la fréquentation des enregistrements de Wanda Landowska Continuer la lecture de Appropriations

Le soir et le jour

Scarlatti et Haendel se croisèrent plusieurs fois, à Londres, à Venise, et à Rome où le cardinal Ottoboni les réunira le temps d’une joute de claviers. C’est que le jeune Haendel éblouissait autant par ses talents de claviériste, plus même à l’orgue qu’au clavecin, que ne le faisait ce diable de Scarlatti Continuer la lecture de Le soir et le jour

Portraits de Bach en jeune homme

À l’orée de son œuvre, Bach s’empara d’une forme codifiée pour y oser ses fantaisies, y enclore son imaginaire, œuvres d’atelier au sens noble du terme, où l’on peut voir l’artiste inventer sa syntaxe, son vocabulaire. Les pianistes y vinrent rarement Continuer la lecture de Portraits de Bach en jeune homme

Le maître des claviers

Bach admirait les talents de claviériste de Haendel, à l’orgue comme au clavecin, mais le théâtre allait ravir le jeune homme, le détournant vers un monde que Bach n’ignorera pas au point qu’on peut croire : le journal de ses cantates est aussi un théâtre.

Mais revenons à Haendel. Les clavecinistes imposant les merveilleux décors sonores que les instruments « historiques » pouvaient enfin faire paraître grâce à la magie des micros Continuer la lecture de Le maître des claviers