Archives par mot-clé : Mirare

Le soir et le jour

Scarlatti et Haendel se croisèrent plusieurs fois, à Londres, à Venise, et à Rome où le cardinal Ottoboni les réunira le temps d’une joute de claviers. C’est que le jeune Haendel éblouissait autant par ses talents de claviériste, plus même à l’orgue qu’au clavecin, que ne le faisait ce diable de Scarlatti Continuer la lecture de Le soir et le jour

Nuit à trois

L’océan de cordes de Verklärte Nacht tout entier enclos dans un piano, un violon et un violoncelle ? Eduard Steuermann, l’un des créateurs de Pierrot Lunaire, proche parmi les proches de Schönberg et compositeur lui-même, réussit cette gageure, voulant offrir à son maître à la fois la preuve de son dévouement et celle de son art. Continuer la lecture de Nuit à trois

Le maître des claviers

Bach admirait les talents de claviériste de Haendel, à l’orgue comme au clavecin, mais le théâtre allait ravir le jeune homme, le détournant vers un monde que Bach n’ignorera pas au point qu’on peut croire : le journal de ses cantates est aussi un théâtre.

Mais revenons à Haendel. Les clavecinistes imposant les merveilleux décors sonores que les instruments « historiques » pouvaient enfin faire paraître grâce à la magie des micros Continuer la lecture de Le maître des claviers