Archives par mot-clé : Alan Curtis

Ultima verba

La résurrection de Demofoonte, troisième opéra d’un Gluck pas encore trentenaire, composé pour Milan sur un brillant livret de Métastase, fut l’ultime souci d’Alan Curtis. Si la mort ne l’avait pris neuf mois après l’enregistrement qu’il en boucla en novembre 2014 Continuer la lecture de Ultima verba

Trésor sacré

Florentin exilé à Vienne, Conti n’aurait-il laissé que des chefs-d’œuvre ?

Ses cantates pour alto avec chalumeau obligé qu’avait révélées Bernarda Fink, le magnifique David restitué par Alan Curtis, en attendant peut-être demain au disque le Don Quichotte ressuscité par René Jacobs Continuer la lecture de Trésor sacré

Justin

Écrit pour renouveler le succès romain d’Ercole sul Termodonte, Il Giustino n’avait connu au disque que deux fortunes relatives : Alan Curtis et son petit orchestre gris-trottoir soutenait une distribution modeste en coupant allégrement dans la partition Continuer la lecture de Justin