Tag Archives: Johanna Martzy

Plein air

Quel duo ! Jörg Demus, de son splendide Conrad Graf, entraine l’archet rapsode de Thomas Albertus Irnberger en pleine campagne. Jamais les œuvres pour violon et piano de Schubert si merveilleusement illustrées par Johanna Martzy ou Szymon Goldberg, n’auront paru aussi libres, aussi heureuses, aussi solaires surtout. Continue reading Plein air

Wanda, une oubliée du disque

25 mars 1960, Efrem Kurtz enflamme dans la Grande Salle du Conservatoire Giuseppe Verdi l’Orchestre Symphonique de la RAI de Milan pour un des plus somptueux Concerto pour violon de Tchaikovski qu’il m’ait été donné d’entendre.

Qui le joue d’un archet aussi infini, avec un tel caractère Continue reading Wanda, une oubliée du disque

Les Muses

Furtwängler aimait le timbre chaleureux de son violon, la distinction de ses phrasés, l’élévation naturelle de son jeu, Edwin Fischer, pour deux Sonates de Brahms inoubliables, avait accordé son piano tonnant à la lyrique effusive de celle qui fut Continue reading Les Muses

Archet de feu

Johanna Martzy, une violoniste pour les violonistes ? Longtemps la poignée de ses albums microsillons ne fut disponible au CD que dans un joli coffret Toshiba Japon. C’est là que j’ai appris son art si intense, ses cantabile audacieux, son violon aux registres si marqués, et dans un microsillon DGFerenc Fricsay Continue reading Archet de feu