Tag Archives: Paul Tortelier

La jeune fille et son œuvre

14 août 1962, Sir Malcolm Sargent entre sur la scène du Royal Albert Hall suivant une jeune fille de seize ans qui empoigne son violoncelle comme un bouclier : Jacqueline du Pré allait réinventer le Concerto d’Elgar, lecture palpitante, archet fantasque, accents suspendus, une liberté folle que Sargent, abonné à l’œuvre (il y aura guidé Paul Tortelier lui-même) accompagne dans chaque foucade, dans chaque rêverie. Concert historique s’il en fut où Londres pouvait enfin acclamer une artiste dont le nom était déjà sur toutes les lèvres.

Cela suffirait pour rendre cet album essentiel, mais s’y ajoute une interprétation en concert (24 novembre 1962) stupéfiante d’une autre œuvre d’Elgar que Sir Malcolm Sargent avait faite sienne (il l’enregistra deux fois), The Dream of Gerontius. Il en fut, devant Boult et Barbirolli, le premier apôtre, illuminant le texte du cardinal Newman d’une spiritualité toute catholique, y mettant des transcendances de lumière, toujours plus versé dans la transfiguration que dans la mort.

Et quel Gerontius il a ! Richard Lewis, souverain, supérieur à son enregistrement en studio pour Barbirolli et même à celui qu’il grava avec Sargent lui-même, offrant des phrasés étreignants : il faut l’entendre dire : « Jesu, Maria, I am near to death ». Quel achèvement, quelle élévation, quel art, quel chanteur !

Marjorie Thomas, fabuleuse comme toujours, John Cameron, noir, mordant, les chœurs – nombreux – qui fulgurent, l’orchestre sonnant un mystère, continuent de rendre ce concert indispensable, à placer tout près du studio de Barbirolli.

LE DISQUE DU JOUR

Sir Edward Elgar (1857-1934)
Concerto pour violoncelle et orchestre en mi mineur,
Op. 85*

The Dream of Gerontius,
Op. 38

Jacqueline du Pré, violoncelle
Richard Lewis, ténor
Marjorie Thomas, mezzo-soprano
John Cameron, baryton
Hudderfield Choral Society
Royal Liverpool Philharmonic Orchestra
*BBC Symphony Orchestra
Sir Malcolm Sargent, direction

Un album de 2 CD du label Pristine Audio PACSC525
Acheter l’album sur le site du label Pristine Classical

Photo à la une : le chef d’orchestre Sir Malcolm Sargent – Photo : © DR

Sturm aber Drang

Les trois Concertos pour violoncelle de Carl Philipp Emmanuel Bach connaissent les faveurs des violoncellistes. Qui s’en plaindrait, car avant qu’Anner Bylsma ne les remette au goût du jour dans des sonorités toutes neuves à la fin des années 80, on n’avait d’eux qu’une image compassée, essentiellement du Concerto en la majeur où s’aventurèrent les archets de Paul Tortelier et de Pierre Fournier. Si le sentiment y était parfois, le style jamais. Continue reading Sturm aber Drang

De l’art de bien rééditer, Vol. 24 : L’Homme-Violoncelle

Oui je sais, je ne devrais pas le faire, mais tant pis. Magdalena Huebner et Philippe Pauly me demandèrent si je voulais bien écrire un texte sur l’art de Maurice Gendron, que j’avais croisé quelques fois dans mes années de jeune-homme. A quelle occasion ? Pour illustrer la publication d’un coffret regroupant tous ses enregistrements pour Decca, Philips et EMI. Continue reading De l’art de bien rééditer, Vol. 24 : L’Homme-Violoncelle

Retour dans le passé

Paul Tortelier, jeune-homme, se fit le héros de deux partitions où le violoncelle devient un personnage à part entière, le Don Quichotte de Richard Strauss, et le Concerto (Op. 85) d’Edward Elgar.

Un premier enregistrement entre tempête et déploration Continue reading Retour dans le passé