Tag Archives: Herbert Schuch

Obsession Debussy

Je désespérais de retrouver le piano lyrique d’Herbert Schuch : après avoir quitté Oehms pour Naive Classique, qui ne lui aura consacré qu’un disque, il n’avait plus d’éditeur. Mais le revoilà, en duo – quatre mains ou deux pianos – avec Gülru Ensari Continue reading Obsession Debussy

Le Maître des timbres

Voici une année, Herbert Schuch publiait son premier album pour Naïve : programme Bach Liszt Messiaen Ravel Murail. Cela, pour une carte de visite, ce n’est pas banal.

La critique française le découvre quasi alors, eh bien voilà, elle aura l’occasion d’en apprendre plus sur l’un des tous grands pianistes d’aujourd’hui puisque son éditeur d’hier, Oehms Classics, sans rancune, réunit en une boîte les huit CDs qu’il enregistra entre 2004 et 2012, où son art de timbrer fait de lui un magicien qui n’est pas loin d’égaler en cela Radu Lupu. Continue reading Le Maître des timbres

Herbert Schuch, l’impatience du coeur

Portrait du pianiste allemand Herbert Schuch, en trois albums, à l’occasion de deux concerts exceptionnels à Paris et de la parution de son album Invocation chez Naive

J’ai découvert le pianiste Herbert Schuch au travers d’un formidable enregistrement consacré à Schumann, réalisé en 2009 et publié sur le label allemand Oehms Classics en juin 2010. Ce qui m’a frappé dès la première écoute est la conjugaison, rare, entre un élan dionysiaque et parfaitement naturel, témoin d’une Continue reading Herbert Schuch, l’impatience du coeur

Rentrée à dix doigts

Il est des disques dont on ne se déprend pas. Les Partitas de Bach selon Igor Levit sont dans ma platine depuis dix-sept jours. Longtemps attendues depuis le coup d’éclat des trois dernières Sonates de Beethoven, premier opus du pianiste américain Continue reading Rentrée à dix doigts