Tag Archives: Winterreise

Seul

Tant de Winterreise, et au fond, un m’aura suffit longtemps, celui, tardif, de Hans Hotter et Erik Werba. Il y avait là un son comme revenu de tout. Le revoici enfin, non que Peter Mattei soit comme Hotter ce Wotan, mais par le timbre, par le poids dans le mot qu’allège la ligne tenue, élancée, par le récit, une proximité paraît. Continue reading Seul

Voyage marial

Une pleine année d’écriture, de repentirs, d’exaltations, voilà ce que coûta Das Marienleben à Paul Hindemith dont la plume si aisée noircissait habituellement le papier à musique à la vitesse d’un bolide. Le cycle de Rilke, sa poésie en quelque sorte dénudée, trouvèrent une vêture naturelle dans l’écriture décantée, une certaine mise à distance des épisodes dramatiques (qui s’entend dès la Pietà primordiale) – fruit de son évolution stylistique vers la Nouvelle Objectivité qui allait marquer toute ses œuvres des années vingt et trente. Continue reading Voyage marial