Tag Archives: Sergio Fiorentino

Débuts

Jean-Philippe Collard en avait fait, je crois bien, son premier disque (les Barcarolles de Fauré suivront de peu), plus personne n’avait osé commencer par les deux opus emblématiques du piano de Rachmaninov composés de part et d’autre de la Grande Guerre, Alberto Ferro l’ose. Qui s’étonnerait de voir un pianiste italien se brûler à des œuvres Continue reading Débuts

Le pianiste de Rachmaninov

Sergio Fiorentino avait en quelque sorte renoncé à sa carrière, redevenu professeur au Conservatoire de Naples, y perpétuant l’enseignement de son maître Paolo Denza, offrant à ses élèves rien moins que les secrets de Ferruccio Busoni. Mais il n’avait pas Continue reading Le pianiste de Rachmaninov

La vraie sonorité

Il faut bien l’admettre, la plupart des enregistrements d’Aldo Ciccolini ne rendent pas compte de la simplicité éloquente de sa sonorité, surtout ceux réalisés par son éditeur historique, EMI (sinon les microsillons mono, les Scarlatti, le premier album Séverac, le disque Chabrier, les Concertos de Ravel Continue reading La vraie sonorité