Tag Archives: Sergei Prokofiev

La flûte de la Moldau

Lors de ses tournées à Prague, au cours des années cinquante, Jean-Pierre Rampal se lia d’une amitié enthousiaste avec Milan Munclinger. Ils réalisèrent un des plus beaux disques de la série Musica Antiqua Bohemica couplant Continue reading La flûte de la Moldau

Radical Roméo

Que faire de Roméo et Juliette, le grand ballet composé par Prokofiev à son retour en URSS ? Certains affirment qu’il y renonce à tout ce qui rendait son art « dégénéré » aux oreilles des édiles soviétiques.

Oui, mais voilà, il y a plusieurs Roméo et Juliette. Le Kirov ne voulut pas du ballet, impossible à danser, Prokofiev le reprit par deux fois Continue reading Radical Roméo

Sonate Posthume

Encore élève chez Fauré, Ravel écrivit un Mouvement de Sonate qui fascina Enesco. Les deux amis la créèrent puis l’oublièrent. Un mouvement de sonate ? Non, une sonate en un mouvement, en fait un poème où paraît un violon faune Continue reading Sonate Posthume

Tropisme Russe

Johannes Moser, dont quelques disques ont déjà célébré la lyrique discrète, serait-il parvenu à libérer son art ? Porté par le Steinway orchestre d’Andrei Korobeinikov qui réalise ici la plus éloquente partie de piano de la Sonate de Rachmaninov jamais enregistrée depuis celle qu’Elisabeth Leonskaja offrait à Heinrich Schiff, son archet se déploie enfin, chantant sans retenue, avec quelque chose de déchirant même dans les batteries du Scherzando. Continue reading Tropisme Russe

Ballets à vingt doigts

Enfermer les orchestres du Roméo et Juliette et de Cendrillon de Prokofiev dans deux pianos ? Les libérer oui ! Arthur Ancelle s’est frotté à l’exercice pour Roméo et Juliette avec plus que de l’habileté, une pointe de génie, et des inventions surprenantes mais diablement efficaces comme ces doigts qui font tambourin au début des Masques. Continue reading Ballets à vingt doigts