Archives par mot-clé : Le Mandarin merveilleux

Meurtre

Salonen dirige son Bartók en compositeur : textures tranchantes, harmonies ébarbées, rythmes inflexibles, une grammaire plutôt qu’une action me disais-je entendant le vacarme de l’IntradaBartók aura retranscrit son affolement Continuer la lecture de Meurtre