Tag Archives: Michael Gielen

Solemnis

En 1972, dans la salle du Gewandhaus, Kurt Masur gravait pour Eterna la Missa solemnis, lecture oubliée, perdue dans une discographie déjà profuse du moins à l’Ouest du Rideau de fer. Mais à l’Est, l’œuvre était devenue rare au concert Continue reading Solemnis

Vienne II

Michael Gielen moderniste ? Je me souviens encore de la résurrection des Stigmatisés à Francfort, des diaprures pucciniennes, de l’Appassionato général, de cette ivresse mortifère. Michael Gielen romantique plutôt, jusque dans la vaste anthologie Continue reading Vienne II

Le génie de Baden-Baden

Ce petit homme sec, qui paraissait si sévère derrière ses lunettes avait mis le feu au Théâtre de l’Archevêché, inaugurant de sa battue vive une vraie révolution dans les opéras de Mozart qui fit la légende du Festival d’Aix-en-Provence Continue reading Le génie de Baden-Baden