Tag Archives: Glenn Gould

Voyage marial

Une pleine année d’écriture, de repentirs, d’exaltations, voilà ce que coûta Das Marienleben à Paul Hindemith dont la plume si aisée noircissait habituellement le papier à musique à la vitesse d’un bolide. Le cycle de Rilke, sa poésie en quelque sorte dénudée, trouvèrent une vêture naturelle dans l’écriture décantée, une certaine mise à distance des épisodes dramatiques (qui s’entend dès la Pietà primordiale) – fruit de son évolution stylistique vers la Nouvelle Objectivité qui allait marquer toute ses œuvres des années vingt et trente. Continue reading Voyage marial

De l’irrévérence comme vertu

Les Goldberg, osées du piano, se suivent et auraient fini par se ressembler si Pietro de Maria ne les avait pas jouées soudain en invitant un orchestre dans ses cordes, si Maria Perrotta ne les avait dorées à l’or fin de son clavier si subtil ou si Xavier Torres n’avait rappelé Continue reading De l’irrévérence comme vertu