Tag Archives: Eterna

Solemnis

En 1972, dans la salle du Gewandhaus, Kurt Masur gravait pour Eterna la Missa solemnis, lecture oubliée, perdue dans une discographie déjà profuse du moins à l’Ouest du Rideau de fer. Mais à l’Est, l’œuvre était devenue rare au concert Continue reading Solemnis

Le souvenir de Nikisch

Il y a un mythe des Symphonies de Beethoven selon le Gewandhaus de Leipzig, celui imposé par Nikisch qui fulgurait les Symphonies, les jouait à la cravache, dressant le son de l’orchestre jusqu’à l’impossible exultation. C’était déprendre Beethoven du classicisme qui l’avait engourdi Continue reading Le souvenir de Nikisch