Tag Archives: 1968

Temps suspendu

28 décembre 1988, Moscou, Musée Pouchkine, Eduard Brunner, Oleg Kagan, Natalia Gutman et Vassiky Lobanov jouent le Quatuor pour la fin du Temps d’Olivier Messiaen devant un public médusé : il découvre l’œuvre sans se douter qu’il assiste à Continue reading Temps suspendu

La voix du bon Dieu

Les années soixante pour Martina Arroyo, c’est l’époque bénie. Le MET l’a vu triompher en 1965 en Elizabeth de Valois, elle incarne Amelia, la Leonora de La Forza del destino, elle est devenue le grand soprano verdien qu’elle rêvait d’être. Cette diva du MET existait alors que Leontyne Price régnait, mais elle rayonnait absolument. Continue reading La voix du bon Dieu

Liszt & Magnard : les oubliés d’Ansermet

ansermet_liszt_full

Les 5, 7, 9 & 10 septembre 1967, Ernest Ansermet enregistra le chef d’œuvre orchestral de Franz Liszt, Une Faust-Symphonie, qu’il dirigea également durant son dernier concert en tant que directeur musical à la tête de L’Orchestre de la Suisse Romande, le 5 avril. A la fin de son existence, le chef suisse professait une véritable passion pour la musique du compositeur hongrois, dont il louait les audaces harmoniques autant qu’orchestrales. D’un dramatisme alerte et flamboyant, d’une richesse coloriste étonnante (pour seul exemple, le pupitre de cors, fabuleux dans Faust, la première partie), d’une maîtrise architecturale parfaite, la conception d’Ansermet demeure l’une des plus passionnantes par son art fait de concentration et de violence brutes, et surtout par la diversité de ses climats. Gretchen introduit le caractère vraiment intrinsèque à la musique, s’y mêlent tendresse amoureuse et lyrisme teinté d’ironie. Continue reading Liszt & Magnard : les oubliés d’Ansermet