Category Archives: Défense du patrimoine

J. S. Bach et les premières années de la série Archiv

Au cours du XXe siècle, l’interprétation de la musique de Johann Sebastian Bach, comme celle de ses contemporains et prédécesseurs les plus illustres (Georg Friedrich Haendel, Jean-Philippe Rameau, Claudio Monteverdi, Heinrich Schütz, etc…), connut Continue reading J. S. Bach et les premières années de la série Archiv

Herbert Schuch, l’impatience du coeur

Portrait du pianiste allemand Herbert Schuch, en trois albums, à l’occasion de deux concerts exceptionnels à Paris et de la parution de son album Invocation chez Naive

J’ai découvert le pianiste Herbert Schuch au travers d’un formidable enregistrement consacré à Schumann, réalisé en 2009 et publié sur le label allemand Oehms Classics en juin 2010. Ce qui m’a frappé dès la première écoute est la conjugaison, rare, entre un élan dionysiaque et parfaitement naturel, témoin d’une Continue reading Herbert Schuch, l’impatience du coeur

La Sonate de Respighi (Chung, Zimerman)

Parfois, certaines parutions nous conduisent à découvrir de superbes oeuvres, méconnues et rares. Telle est la Sonate pour violon et piano d’Ottorino Respighi, composée en 1917. Je découvre aujourd’hui cette partition maîtresse du corpus de chambre du compositeur italien Continue reading La Sonate de Respighi (Chung, Zimerman)

Thylacine, le loup aux hurlements électrisants

Le jeune talent de la scène électro vient de sortir son nouvel EP, Blend. Composé de quatre morceaux, Distance, Obsesssion, Dad et notre coup de cœur, Sand. Chaque morceau nous invite dans une ambiance à la fois douce et électrique. Continue reading Thylacine, le loup aux hurlements électrisants

Sir John Barbirolli et la Sinfonia da Requiem de Britten

Photo à la une: Sir John Barbirolli à la tête de son orchestre, le Hallé Orchestra, en 1947, sept ans après la création de la Sinfonia da Requiem de Britten (c) DR

Dans le parcours d’une vie de mélomane passionné, discophile, il y a des découvertes foudroyantes. Les amours musicales naissent de hasards, de rencontres, ou dans la solitude. Encore peu documenté sur l’œuvre de Britten, et sur sa carrière, et de plus en plus attiré par la musique orchestrale anglaise (Elgar, Vaughan Williams, Stanford), trop peu connue en France, je décidai il y a quelques semaines d’explorer la discographie d’une des oeuvres les plus extraordinaires du répertoire orchestral du XXe siècle, la Sinfonia da Requiem. Continue reading Sir John Barbirolli et la Sinfonia da Requiem de Britten