Tag Archives: Tabea Zimmermann

Myrthes, roses, et cendres

Le plus secret de Schumann n’est pas dans ses Chants de l’aube, opus ultimes où j’ai le sentiment que Caspar David Friedrich est venu écrire les notes avec son pinceau ; non Continue reading Myrthes, roses, et cendres

Nuits obscures

Ce n’est pas faire injure à François-Xavier Roth et à ses Siècles, moins encore à Tabea Zimmermann, que d’avouer que j’ai sauté à pieds joints par-dessus leur Harold en Italie aussi surprenant que déconcertant : cet orchestre éruptif, cet alto magique, vrai personnage, ont leurs atouts Continue reading Nuits obscures

Rebecca l’enchanteresse

En 1919, Rebecca Clarke présenta au concours Sprague Coolidge une Sonate pour alto et piano, commencée par un trait saisissant en appel de trompette. L’opus médusa le public et le jury par son inspiration et sa science Continue reading Rebecca l’enchanteresse