Tag Archives: En blanc et noir

Obsession Debussy

Je désespérais de retrouver le piano lyrique d’Herbert Schuch : après avoir quitté Oehms pour Naive Classique, qui ne lui aura consacré qu’un disque, il n’avait plus d’éditeur. Mais le revoilà, en duo – quatre mains ou deux pianos – avec Gülru Ensari Continue reading Obsession Debussy

Le ruban dénoué

La Belle époque que proclame dans un grand élan de danse la Valse carnavalesque de Cécile Chaminade et qui nomme le nouvel album de Ludmila Berlinskaya et d’Arthur Ancelle se réalise absolument dans le chef-d’œuvre pianistique de Reynaldo Hahn Continue reading Le ruban dénoué

Premiers sillons debussystes

On l’a trop oublié, Marius-François Gaillard fut le pionnier absolu du piano de Debussy au disque, mieux !, il aura avant tout autre, Alfred Cortot y compris, joué son Debussy objectif Continue reading Premiers sillons debussystes