Tag Archives: Sir John Barbirolli

Schönberg again

Un tropisme schönbergien poursuit Markus Stenz : après des Gurre-Lieder hantés, voici qu’il immerge son Orchestre du Gürzenich de Cologne dans la nuit étouffante du Pelleas und Melisande où le compositeur du Pierrot Lunaire épuise la syntaxe post-romantique jusqu’à la faire imploser. Continue reading Schönberg again

Mahler d’Outre-Manche

Manchester fut toujours la « patrie » britannique des œuvres de Gustav Mahler. Les chefs invités essayèrent d’imposer ses symphonies puis, le règne de Sir John Barbirolli venu, la cause fut entendue.

De Manchester, les symphonies-mondes de l’Autrichien allaient conquérir l’Angleterre. La 9e Symphonie fut l’emblème de cette lutte en faveur de Mahler et devint au cours des années soixante intimement associée à l’Orchestre Hallé. Le ton sombre de la phalange, ses vents âpres, ses cordes orageuses, tout entrait dans la dramaturgie naturelle de l’œuvre. Continue reading Mahler d’Outre-Manche

Sir John Barbirolli et la Sinfonia da Requiem de Britten

Photo à la une: Sir John Barbirolli à la tête de son orchestre, le Hallé Orchestra, en 1947, sept ans après la création de la Sinfonia da Requiem de Britten (c) DR

Dans le parcours d’une vie de mélomane passionné, discophile, il y a des découvertes foudroyantes. Les amours musicales naissent de hasards, de rencontres, ou dans la solitude. Encore peu documenté sur l’œuvre de Britten, et sur sa carrière, et de plus en plus attiré par la musique orchestrale anglaise (Elgar, Vaughan Williams, Stanford), trop peu connue en France, je décidai il y a quelques semaines d’explorer la discographie d’une des oeuvres les plus extraordinaires du répertoire orchestral du XXe siècle, la Sinfonia da Requiem. Continue reading Sir John Barbirolli et la Sinfonia da Requiem de Britten