Tag Archives: Paul Badura-Skoda

Curiosité

Paul Badura-Skoda se penche sur quelques-uns de ses gravures de jeune homme, belle idée commencée d’ailleurs chez un autre éditeur, Music and Arts, qui aura republié ses légendaires Chopin, Études et Concertos. Son label d’aujourd’hui Continue reading Curiosité

T.A.I.

Paul Badura-Skoda et Jörg Demus l’auront accompagné tout au long d’une vaste anthologie des Sonates de Mozart passées inaperçue du moins en France : violon ample, archet subtil, quelque chose d’un jeu un rien à l’ancienne mettait immédiatement sa sonorité à part dans le brillant concert des virtuoses de sa génération. Continue reading T.A.I.

Nouvelles Sonates

Il fallait bien qu’après ses disques si remarqués chez Mozart ou Schubert, Thomas Albertus Irnberger abordât les Sonates de Beethoven. Cette fois, plus de hammerflügel comme jadis avec Jörg Demus ou Paul Badura-Skoda, mais un splendide Steinway, le No. 474450 qui fit longtemps les beaux soirs des concerts du Musikverein de Vienne avant d’entamer une seconde carrière à la Mozartsaal de Salzburg. L’instrument est fabuleux, possède un clavier incroyablement léger, un médium sonore, un corps harmonique somptueux et un timbre d’ensemble très en lumière.

Tout pour plaire à Michael Korstick, car c’est lui le partenaire de cette intégrale qui remet quelques pendules à l’heure. Avec son violoniste, ils se sont penchés sur les textes originaux et font leur miel des pratiques historiquement informées, cela s’entend aux accents que l’un et l’autre mettent dans le discours mélodique, à la vivacité de leurs rythmes, à la pertinence dans le choix de tempos allègres.

Si j’ajoute à cela une fantaisie dans l’interprétation, un goût marqué pour souligner les audaces harmoniques, une conscience de l’évolution du langage beethovénien, encore emprunt du souvenir de Mozart dans les trois premiers opus, jusqu’au grand discours lyrique de la Kreutzer mais qui dès le début affirme un style caractéristique, vous aurez compris que cette intégrale est gagnante.

Un seul exemple : écoutez comment Thomas Albertus Irnberger et Michael Korstick emportent le premier mouvement de la 5e Sonate. Ce Printemps solaire et capricieux n’est pas seulement descriptif, il rappelle surtout que Beethoven concevait tout du piano, et qu’ici le violon y est intimement lié : au sens propre, ce n’est pas lui qui a la primauté. Admirable le cantabile de l’Adagio où un duo d’opéra résonne, si c’est rare de l’entendre ainsi, les timbres du violon et du piano mariés dans une même palette de couleurs, irrésistible le jeu enfantin du bref Scherzo, débarrassé de toute violence, et comment il passe la main au délicieux Finale en rondo où Mozart s’invite.

Tout ici est porté par une grâce que la sonorité unique du violon de Thomas Albertus Irnberger augmente encore : il n’est pas si loin de posséder celle que Szymon Goldberg mettait jadis à ses Sonates de Mozart ou de Beethoven.

LE DISQUE DU JOURcover beethoven irnberger vol1 gramola

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Les Sonates pour violon et piano (Intégrale)
Vol. 1
Sonate No. 9 en la majeur,
Op. 47 « Kreutzer »

Sonate No. 10 en sol majeur, Op. 96

cover beethoven irnberger vol2 gramolaVol. 2
Sonate No. 8 en sol majeur, Op. 30 No. 3
Sonate No. 1 en ré majeur, Op. 12 No. 1
Sonate No. 2 en la majeur, Op. 12 No. 2
Sonate No. 3 en mi bémol majeur, Op. 12 No. 3
 

cover beethoven irnberger vol3 gramolaVol. 3
Sonate No. 4 en la mineur, Op. 23
12 Variations pour violon et piano sur l’air « Se vuol ballare »
extrait des Noces de Figaro de W. A. Mozart, WoO 40

Sonate No. 5 en fa majeur, Op. 24 « Le Printemps »

cover beethoven irnberger vol4 gramolaVol. 4
Sonate No. 6 en la majeur, Op. 30 No. 1
Sonate No. 7 en ut mineur, Op. 30 No. 2
Rondo en sol majeur, WoO 41
6 Danses allemandes, WoO 42
 

Thomas Alertus Irnberger, violon
Michael Korstick, piano

4 SACD séparés du Gramola 99050 (Vol. 1), 99051 (Vol. 2), 99052 (Vol. 3), 99053 (Vol. 4)
Acheter le coffret sur le site du label Gramola ou sur le site www.clicmusique.com – Télécharger les albums séparés en haute qualité sonore sur Qobuz.com

Photo à la une : © DR