Nostalgie 60

Le 23 avril 1958, Alexander Brailowsky enregistrait son dernier disque pour la RCA, son label depuis plus d’une décennie. Une année plus tôt, le Quatuor Juilliard avait signé pour la même étiquette des albums Haydn et Mozart, transfuge du catalogue CBS où les quatre amis gravèrent la première intégrale des Quatuors de Bartók en 1949.

Avec la stéréophonie, RCA faisait peau neuve, certains tiraient leur révérence, d’autres allaient composer l’un des plus fabuleux catalogues américains dont les stars, Munch, Reiner, Rubinstein, Heifetz sont demeurés dans toutes les mémoires. Une décennie, et un seul slogan qui claque comme un étendard, Living Stereo.

Déjà illustré par deux coffrets « all stars », le troisième volume de cette épopée du « son vivant » met enfin à l’honneur des artistes moins mondialement célébrés. Si Brailowsky signe son premier disque stéréophonique avec un stupéfiant programme de bis – écoutez un peu son incroyable Allegro barbaro de Bartók ou son Polichinelle de Villa-Lobos, le meilleur moyen de faire taire les mauvaises langues qui le prennent aujourd’hui pour un pianiste à la sauce romantique –, si Ania Dorfmann épate dans des Fantasiestücke Op. 12 vives, comme incandescentes (et un peu moins dans un Carnaval appuyé) – quittant elle aussi définitivement les studios RCA -, si Gregor Piatigorsky va poursuivre au long des années soixante sa collaboration et réenregistrer une bonne part de son répertoire, y ajoutant pour commencer des œuvres du XXe siècle accompagné par Lukas Foss et notamment la Sonate de Debussy où il se souvient de Maurice Maréchal, c’est d’abord la jeunesse qui donne leur impétueuse beauté aux disques assemblés ici, dont l’éditeur nous fait retrouver les pochettes des microsillons originaux : toute une époque où un le design se mêlait du disque, encore objet de luxe.

André Tchaikowsky, alors plus pianiste que compositeur, auréolé de l’amitié d’Arthur Rubinstein et soutenu par Sol Hurok, se cherche chez Mozart, mais se trouve chez Chopin, récréant sa musique en des termes dramatiques inconnus alors. Henryk Szeryng, au sommet de sa virtuosité, fait chanter la Symphonie espagnole avec un archet sombre et sculpte un insensé Trille du Diable au centre d’un programme de bis sciant d’intensité expressive : il avait alors le plus beau son de violon du monde.

Les Juilliard réinventent le jeu de quatuor, alerte et dense à la fois – quelques Beethoven, mais surtout un Quatuor de Ravel posent les bases de ce qui deviendra même en Europe le son symphonique du quatuor à cordes. Merveille oublié, le Premier Livre de Préludes de Debussy selon Jean Casadesus, le fils de Robert et Gaby, qui faisait alors une brillante carrière aux États-Unis, et devait tragiquement disparaître le 20 janvier 1972 dans un accident de voiture au Canada.

Alors que Jascha Heifetz était encore en pleine activité, il introduisait son élève, Erik Friedman, dans les studios de son éditeur : celui-ci le toise en pure virtuosité dans un incroyable Premier Concerto de Paganini, et brille dans un disque de bis impertinent. Mais son archet impérieux ne doit pas faire oublier le sombre lyrisme de celui de Jaime Laredo : écoutez un peu son Premier Concerto de Max Bruch. Côté chant, de rares albums de Nilsson, Forrester (enfin son Frauenliebe und -leben!), Cesare Valletti et même Roberta Peters dans sa stratosphère, c’est la fête.

Malgré la Guerre froide, les Russes sont là, Kogan, Shafran merveilleux de phrasés lyriques dans une inusable Arpeggione – le microsillon original était un « must have » pour les collectionneurs, il s’est toujours arraché pour des sommes astronomiques – et surtout Galina Vishnekaya, au sommet de sa voix dans un récital russe dont elle devait redonner le programme à Carnegie Hall quelques jours après la sortie du disque. Côté Europe, quelques perles avec Antonio Janigro dirigeant ses Solistes de Zagreb et jouant ses chers concertos classiques avec cette sonorité claire, si articulée : littéralement, son violoncelle parle.

Autre surprise, retrouver Morton Gould et son orchestre dans des albums brillants qui firent leur célébrité, mais surtout dans un disque Sibelius admirable, où tout est narration, perle méconnue de la discographie de l’auteur de La Fille de Pohjola dont vous entendrez ici une version aussi mémorable que celles de Barbirolli, Ormandy, ou du jeune Bernstein.

Mais le héros absolu de ces somptueuses retrouvailles multiples reste Victor Babin. Il aurait pu assurément mener une brillante carrière de concertiste, mais préféra toujours la musique de chambre. Revoici enfin les albums qu’il grava avec ses amis du Festival Quartet emmené par le violon de Szymon Goldberg. L’ensemble fit les belles soirées du Festival d’Aspen, tout ce que ces quatre musiciens consommés auront enregistré est au-delà de toute critique par la clarté de la conception, la densité de l’incarnation.

Et retrouver deux des plus séduisants microsillons que Victor Babin enregistra avec son épouse Vitya Vronsky – ils formèrent le plus beau duo de deux pianos de l’après guerre – me plonge dans une joie sans mélange : leur remake des Suites de Rachmaninov est un pur prodige de lyrisme et de verve, l’album intitulé 176 Keys, suite de Valses tirée d’œuvres de Tchaikovski ou du Rosenkavalier, Vol du Bourdon, Circus Polka et Danzon Cubano sonnent avec une poésie, un élan irrésistibles, mais s’effacent devant le charme désarmant de leur bis le plus célèbre, cette Valse d’Arensky où chante pour la dernière fois la musique d’un temps révolu.

Ensemble admirable, qui réussit le tour de force de n’être jamais une composition mais le reflet fidèle d’une époque. Les archives RCA fourniraient sans difficultés un second volume aussi étoffé et aussi révélateur.

LE DISQUE DU JOUR

living-stereo-the-remastered-collectors-edition-0-hiresThe Golden Era of Living Stereo
The Remastered Collector’s Edition

CD 1 : LSC-2147 : Schubert — Quintette “La Truite” ~ Festival Quartet, Sankey
CD 2 : LSC-2207 : Schumann — Carnaval, Phantasiestücke Op. 12 ~ Dorfmann
CD 3 : LSC-2250 : Encores par Kogan
CD 4 : LSC-2254 : Victoria — Requiem Mass ~ Choir of the Abbey of Mount Angel, Portland Symphonic Choir
CD 5 : LSC-2261 : Chostakovitch — Symphonie No. 5 ~ National Symphony Orchestra, Mitchell
CD 6 : LSC-2275 : Récital BrahmsSchumann ~ Maureen Forrester
CD 7 : LSC-2276 : Brailowsky Encores
CD 8 : LSC-2280 : The Art of Song ~ Cesare Valletti
CD 9 : LSC-2293 : Stravinsky — Suite Italienne, Debussy — Sonata for Cello and Piano ~ Piatigorsky, Foss
CD 10 : LSC-2294 : Slaughter on Tenth Avenue ~ Boston Pops, Fiedler
CD 11 : LSC-2303 : Airs d’opéra ~ Zinka Milanov, RCA Victor Orchestra, Basile
CD 12 : LSC-2312 : Bach — Cantates BWV 56 & 82 ~ Harrell, Shaw, RCA Victor Orchestra and Chorus
CD 13 : LSC-2330 : Brahms — Quatuor avec piano No. 3, Op. 60 ~ Festival Quartet
CD 14 : LSC-2345 : Tchaïkovski — 1812 Ouverture, Ravel — Bolero ~ Morton Gould
CD 15 : LSC-2352 : Blackwood — Symphonie No. 1, Haieff — Symphonie No. 2 ~ Boston Symphony Orchestra, Munch
CD 16 : LSC-2353 : Vivaldi — 4 Concertos ~ Sherman Walt, Zimbler Sinfonietta
CD 17 : LSC-2354 : Mozart — Fantaisie, K. 475 • Sonates K. 457 & 330 ~ André Tchaikowsky
CD 18 : LSC-2360 : Chopin – Préludes, Barcarolle, Études, Mazurkas, Ballade No. 3 ~ André Tchaikowsky
CD 19 : LSC-2365 : Boccherini, Vivaldi — Concertos pour violoncelle ~ Janigro, Solisti di Zagreb
CD 20 : LSC-2373 : Presenting Jamie Laredo
CD 21 : LSC-2378 : Schubert — “La Jeune fille et la Mort” (Quatuor D. 810), Quartettsatz ~ Juilliard String Quartet
CD 22 : LSC-2379 : Roberta Peters in Recital
CD 23 : LSC-2412 : Schumann — Dichterliebe et autres Lieder ~ Cesare Valletti
CD 24 : LSC-2413 : Debussy & Ravel — Quatuors à cordes ~ Juilliard String Quartet
CD 25 : LSC-2414 : Brahms — Sonate en ré mineur, Bach — Partita en mi majeur ~ Jaime Laredo
CD 26 : LSC-2415 : Debussy — Préludes, Livre I ~ Jean Casadesus
CD 27 : LSC-2416 : Operatic Choruses ~ Robert Shaw Chorale
CD 28 : LSC-2417 : 176 Keys – Music for 2 Pianos ~ Vronsky and Babin
CD 29 : LSC-2420 : Brahms — Trio en mi bémol majeur, Beethoven — Sonate pour cor et piano ~ Eger, Babin, Szeryng
CD 30 : LSC-2421 : Henryk Szeryng in Recital
CD 31 : LSC-2424 : Vivaldi — The Four Seasons ~ Societa Corelli
CD 32 : LSC-2456 : Lalo — Symphonie espagnole ~ Szeryng, Chicago Symphony Orchestra, Hendl
CD 33 : LSC-2460 : Bach — Suite No. 2, Concerto brandebourgeois No. 5 ~ Janigro, Solisti di Zagreb
CD 34 : LSC-2470 : More Classical Music for People Who Hate Classical Music ~ Boston Pops, Fiedler
CD 35 : LSC-2472 : Bruch — Concerto No. 1, Mozart — Concerto No. 3 ~ Laredo, National Symphony
CD 36 : LSC-2473 : Brahms — Quatuor avec piano No. 1, Op. 25 ~ Festival Quartet
CD 37 : LSC-2481 : Carter — Quatuor à cordes, W. Schuman — Quatuor à cordes No. 3 ~ Juilliard String Quartet
CD 38 : LSC-2497 : Galina Vishnevskaya Recital
CD 39 : LSC-2517 : Brahms — Quatuor avec piano No. 2, Op. 26 ~ Festival Quartet
CD 40 : LSC-2524 : Dvorák — Quartet à cordes No. 11, Op. 61, Wolf — Sérénade italienne ~ Juilliard String Quartet
CD 41 : LSC-2531 : Berg — Suite lyrique, Webern — 5 Pièces Op. 5, 6 Bagatelles, Op. 9 ~ Juilliard String Quartet
CD 42 : LSC-2532 : Gould — Ballet Music, Fall River Legend, Interplay, Latin American Symphonette ~ Gould
CD 43 : LSC-2553 : Chostakovitch — Sonate pour violoncelle, Schubert — Sonate “Arpeggione” ~ Shafran
CD 44 : LSC-2557 : Bach : Pièces pour orgue ~ Carl Weinrich
CD 45 : LSC-2567 : Poulenc — Concerto pour orgue, cordes et timbales, Stravinski — Jeu de cartes ~ Zamkochian, Munch
CD 46 : LSC-2578 : Birgit Nilsson ~ Lieder et mélodies de Schubert, Wagner, Strauss, Grieg, Sibelius
CD 47 : LSC-2610 : Paganini & Saint-Saëns ~ Friedman, Hendl, Chicago Symphony
CD 48 : LSC-2626 : Beethoven — Quatuor à cordes No. 14 ~ Julliard Quartet
CD 49 : LSC-2632 : Beethoven — Quatuors à cordes Nos. 11 & 16 ~ Julliard Quartet
CD 50 : LSC-2646 : Récital Liliane Garnier
CD 51 : LSC-2647 : Chausson – Symphonie, Franck – Le Chasseur maudit ~ Boston Symphony Orchestra, Munch
CD 52 : LSC-2648 : Rachmaninov — Suites Nos. 1 and 2 ~ Vronsky and Babin
CD 53 : LSC-2653 : Musiques for cordes ~ Solisti di Zagreb, Janigro
CD 54 : LSC-2666 : Finlandia — Musique de Sibelius ~ Morton Gould
CD 55 : LSC-2671 : Virtuoso Favorites ~ Erick Friedman
CD 56 : LSC-6068 : Beethoven & Schumann — Quatuors à cordes ~ Festival Quartet
CD 5759 : LSC-6172 : Haendel — Concerti grossi, Op. 6 ~ Alexander Schneider, His Chamber Orchestra
CD 60 : SPS-33-190 : The Power of the Organ ~ Robert Owen

Un coffret de 60 CD du label Sony 88985321742
Acheter l’album sur Amazon.fr

Photo à la une : © DR