Traversée du siècle

Verlaine inspira de ses contemporains aux nôtres un continuum de compositeurs de Fauré à Ferré. C’est très exactement ce rayonnement que Philippe Jaroussky saisit dans un double album somptueusement présenté où il retrouve avec bonheur la mélodie française, déjà étrennée en 2009 dans “Opium” dont la sélection, si avide de raretés, donnait le ton découvreur.

Ce nouvel opus emblématiquement intitulé “Green” le poursuit en quelque sorte, toujours en dialogue avec le piano si subtil de Jérôme Ducros, mais aussi avec le secours du Quatuor Ebène, qui revisitent avec bonheur Brassens ou Debussy, ou le miroir sombre que lui tend Nathalie Stutzmann dans La lune blanche de Massenet. Et impossible ici de ne pas penser aux excursions parallèles tentées par Anne-Sophie von Otter.

Comme la mezzo suédoise, Jaroussky est un diseur accompli, qui contourne l’écueil principal de Verlaine : cette poésie qui coule de source, dont la musique naturelle est si fragile, ne supporte pas le maniérisme, il suffit de la laisser aller, ce que Jaroussky fait avec un lyrisme désarmant qui n’exclut pas l’interprétation. Écoutez comme il se glisse dans les élans dont Ferré animaient Colloque sentimental qui ouvre le récital : une ligne un rien moins exaltée y libère à la fois la plénitude du poème et le feu de la réécriture de Ferré.

Les merveilles abondent – les Hahn, dits avec des subtilités incroyables, et tous les Fauré qui tombent naturellement dans sa voix longue et souple – les surprises aussi comme cette mise en musique si sentie de Prison selon Déodat de Séverac.

Je referme l’album poursuivi par le rêve éveillé de ce timbre, de ces mots. Et je me dis qu’à sa prochaine étape de mélodiste, Philippe Jaroussky devraient ajouter la dimension supplémentaire du cycle. Trois au moins lui tendent les bras : L’Horizon chimérique et Mirages de Fauré, mais surtout Clairières dans le ciel de Lili Boulanger, où je l’entends littéralement. Quel beau disque cela ferait !

LE DISQUE DU JOUR

cover jaroussky erato greenGreen
Mélodies de Ferré, Trenet, Brassens, Bordes, Canteloube, Caplet, Chabrier, Chausson, Debussy, Fauré, Hahn, Honegger, Koechlin, Poldovski, Saint-Saëns, Schmitt, Séverac, Szulc, Varèse

Philippe Jaroussky, contre-ténor
Jérôme Ducros, piano
Quatuor Ebène

Un double livre-disque du label Erato 0825646166954

Photo à la une : (c) Simon Fowler (Warner Classics)