Chopin le sombre

Sacrant la renaissance du Château Wawel dans sa chère Cracovie relevée d’une guerre qui l’avait arasée, Witold Małcużyński ne pouvait qu’y donner un récital Chopin. Après tout, il était dans cette immédiate après-guerre l’un de ses ambassadeurs les plus courus, et les plus enregistrés, quitte à faire trop oublié le pianiste majeur qu’il fut hors Chopin, de Bach à Rachmaninov en passant par Liszt et Brahms.

Le disque, justement, brida son grand clavier sans apprêts, au point parfois d’être simplement âpre, le concert l’immortalise dans toute sa noirceur désespérée, son élégance sans complaisance, jusque dans sa droiture impérieuse que d’aucuns auront pris pour de la raideur.

Et si le Steinway doit ferrailler, il ferraillera : ce toucher fier n’en a cure. Commencé dans le sombre par la menace de la Polonaise en ut mineur, terminé par l’explosion de la Polonaise en la bémol majeur, avec en son centre une Sonate “Funèbre” au goût de cendre, la soirée est évidemment historique, mais aussi touchante lorsque Małcużyński incarne avec une nostalgie toute polonaise, pudique au possible un bouquet de six Mazurkas.

Dans le piano de Chopin qu’il jouait intégralement, c’est certainement ce qu’il préférait. Cela s’entend, et ne veut cesser d’être écouté.

LE DISQUE DU JOUR

Witold Małcużyński
The Legendary Wawel Castle Recital
Cracovie, le 16 février 1959

Frédéric Chopin (1810-1849)
Polonaise en ut mineur, Op. 40 No. 2
Polonaise en la bémol majeur, Op. 53 “Héroïque”
Nocturne en ut mineur, Op. 48 No. 1
Ballade No. 2 en fa majeur, Op. 38
Sonate No. 2 en si bémol mineur, Op. 35 “Funèbre”
Grande Valse brillante en mi bémol majeur, Op. 18
Scherzo No. 2 en si bémol mineur, Op. 31
Mazurka en sol dièse mineur, Op. 33 No. 1
Mazurka en ut dièse mineur, Op. 30 No. 4
Mazurka en la mineur, Op. 68 No. 2
Mazurka en la mineur, Op. 67 No. 4
Mazurkas, Op. 24 (2 extraits : No. 2 en ut majeur, No. 4 en si bémol mineur)

Witold Małcużyński, piano

Un album du label Polskie Radio PRCD2228

Photo à la une : les pianistes Yakov Zak, Róża Tamarkina, Witold Małcużyński, Lance Dossor lors du Concours Chopin de Varsovie en 1937 – Photo : © Radio polonaise/Institut Chopin de Varsovie