Tag Archives: Symphonie No. 4

Ferveur

Pour Hans Rosbaud, ce parangon de la musique de son temps dont le style de direction d’orchestre si clair influença Pierre Boulez, le grand répertoire était un devoir : à la tête de son orchestre de la Sudwestfunk il se devait de présenter au public Beethoven, Brahms, Schubert, Mozart, Haydn, Bruckner même, en les mâtinant de Berg et de Schönberg. Continue reading Ferveur

Paradis Krips

Le plus viennois des Viennois ! Juif, Krips ne quitta pas l’appartement familial du Ring, réfugié derrière son piano, accompagnant les Konetzni et même enregistrant avec elles des lieder, manière de préférer un certain exil intérieur à la diaspora Continue reading Paradis Krips