Tag Archives: Symphonie No. 4

Quatrième de poche

Quel contraste entre les touches tendres de l’aquarelliste Webern qui caresse de son pinceau la Schatz-Walzer et la débauche d’or dont Arnold Schönberg pare la Kaizer-Walzer, cette mise en regard dit assez qu’au sein même de cette doxa de la Seconde École de Vienne Continue reading Quatrième de poche

Elfes et tempêtes

Pas de paysages plus contrastés que ceux offerts par Mendelssohn d’une symphonie à l’autre. Longtemps l’Ecossaise vif argent, somptueusement cinématographique de Doráti à Londres, couplée logiquement à ses Hébrides spectaculaires Continue reading Elfes et tempêtes