Tag Archives: Philippe Herreweghe

Lumière

On l’enregistre trop peu, à part qu’il est du recueil de six Motets qui auront suscité ces dernières années des lectures radicalement opposées.

Simple prière pour la rémission des péchés et l’entrée au Paradis, le Motet BWV 118 est un pur chef-d’œuvre, John Eliot Gardiner le savait bien, qui aura eu soin de l’enregistrer sur l’un de ses premiers disques consacré au Cantor, Herreweghe le donne à entendre dans sa deuxième mouture, adieux cornet et trombones, les cordes font la prière du chœur en apesanteur, hautbois et bassons chantent leur sereine mélancolie, voilà bien l’exacte poésie que le chef a toujours cherchée en Bach, et qui fait ici une respiration entre deux cantates.

Tout d’abord, la BWV 45, exhortation du Christ à ses disciples pour qu’ils se gardent des faux prophètes, Herreweghe y est aussi sensible aux paroles ardentes qu’au paysage sonore où s’évoque le Sermon sur la montagne. Thomas Hobbs est magnifique dans les mystères de l’air pour ténor.

Vient plus tard la grande ode funèbre pour l’Electrice de Saxe, ici dépouillée de sa pompe, vaste consolation si émouvante qui rappelle à quel degré de compréhension intime de la lyrique de Bach est parvenu Herreweghe.

Cette nouvelle série patiemment construite entre Passions, Motets et Cantates, rayonne dans une prise de son au naturel admirable, mettant les œuvres en pleine lumière.

LE DISQUE DU JOUR

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Es ist dir gesagt, Mensch, was gut ist – Cantate BWV 45
O Jesu Christ, mein’s Lebens Licht – Motet BWV 118
Lass, Fürstin, lass noch einen Strahl – Trauerode BWV 198

Dorothea Mields, soprano
Alex Potter, contre-ténor
Thomas Hobbs, ténor
Peter Kooij, contre-ténor

Collegium Vocale Gent
Philippe Herreweghe, direction

Un album du label Phi LPH035
Acheter l’album sur le site du label Phi ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Photo à la une : © Bob Verschueren/Phi

La vérité sur Elias

Voici bien dix ans, Herbert Blomstedt gravait au Gewandhaus une version enthousiasmante d’Elias, à très grand effectif, illuminé par l’incarnation subtile de Christian Gerhaher Continue reading La vérité sur Elias

Le jeune homme et le violon

Pour quelles raisons le Concerto de Beethoven est-il devenu ces dernières années un enjeu pour l’interprétation historiquement informée ? Patricia Kopatchinskaja avait osé le sortir de la tradition à grands coups d’archet, secondé par Philippe Herreweghe et son Orchestre des Champs-Elysées, nous étions en Continue reading Le jeune homme et le violon