Tag Archives: Neeme Järvi

Les Amours de Jupiter

Neeme Järvi dévore les répertoires, et même la musique française, où il aura abordé d’abord Roussel lors de son temps de Detroit. Sa curiosité insatiable l’a amené à feuilleter le catalogue de Jacques Ibert, un premier disque assez fabuleux avec L’Orchestre de la Suisse Romande cherchait dans le rare : la Suite Symphonique “Paris”, la Bacchanale, l’Hommage à Mozart, Féérique, l’Ouverture de fête, le Divertissement accompagnaient les célèbres Escales, disque essentiel. Continue reading Les Amours de Jupiter

Kullervo renaît

Lorsque Paavo Berglund révéla Kullervo à l’auditoire ébahi des abonnés de l’Orchestre Symphonique de Bournemouth, la partition était inconnue en dehors de la Finlande. L’onde de choc produite par la révélation de cette œuvre-monde où Continue reading Kullervo renaît

Glazounov en Bavière

Les symphonies de Glazounov restèrent longtemps le trésor le mieux caché de la littérature symphonique russe : Nathan Rachlin et Boris Khaikhin furent leurs premiers apôtres en U.R.S.S., vite suivis par Akuloff et Ivanoff Continue reading Glazounov en Bavière

Son temps est venu

Robert von Bahr, l’infatigable « patron » de BIS, aura eu a cœur d’enregistrer d’abondance le mince catalogue de Wilhelm Stenhammar, réalisant la première grande anthologie de son œuvre d’orchestre et une intégrale des quatuors. Il initie Continue reading Son temps est venu

Symphonie suédoise

Sibelius se doutait que la Seconde Symphonie de son ami Wilhelm Stenhammar serait une façon de chef-d’œuvre, et il avait raison. Elle reste probablement la plus belle symphonie née en Suède au cours de la première moitié du XXe siècle, sombre et éclatante à la fois, cherchant par delà Bruckner un lyrisme pastoral Continue reading Symphonie suédoise