Grand Trouvère

Il Trovatore, impossible à monter (et à montrer) ? Covent Garden relève le défi et le gagne, d’abord par un spectacle soigné qui évite le kitsch – les sombres décors de Patrick Banwart, nuit éternelle où se love un cauchemar que suggèrent des éclairages savants Continue reading Grand Trouvère

Obsession Debussy

Je désespérais de retrouver le piano lyrique d’Herbert Schuch : après avoir quitté Oehms pour Naive Classique, qui ne lui aura consacré qu’un disque, il n’avait plus d’éditeur. Mais le revoilà, en duo – quatre mains ou deux pianos – avec Gülru Ensari Continue reading Obsession Debussy

Préludes secrets

Chopin ? Scriabine ? Chopin assurément. Rachmaninov venait juste de boucler son Opus 22, ses Variations sur un thème de Chopin, lorsqu’il s’attela au premier cahier des Préludes.

Cette filiation par l’esprit, Claire Huangci, auteur d’une intégrale des Nocturnes du Polonais à laquelle je reviendrai Continue reading Préludes secrets