Tag Archives: Hyperion

Début de l’aventure

Richter et Chostakovitch lui-même ont marqué à jamais l’interprétation du Quintette, lectures fer et sang où le piano donnait le ton et le tactus respectivement au Quatuor Borodine et au Quatuor Beethoven.

Marc-André Hamelin ne voit pas les choses ainsi Continue reading Début de l’aventure

Le mage Dohnányi

Bartók, Kodály, Weiner, Dohnányi. Ou plutôt dans l’autre sens. Car si ses cadets l’ont supplanté dans l’historie de la musique et dans le cœur des mélomanes, la musique hongroise du XXe siècle est née avec Ernö Dohnányi.

Longtemps le pianiste virtuose, puis le pédagogue éclairé Continue reading Le mage Dohnányi

Pour l’amour de Jongen

On n’en finit pas de découvrir le catalogue de Joseph Jongen, trop longtemps réduit à la fameuse Symphonie avec orgue. Né à Liège en 1873, mort en 1953, ce compositeur belge laisse un vaste corpus inscrit dans la droite lignée de ceux de Ravel et de Roussel, comme d’ailleurs l’œuvre de son frère, Léon Jongen, sur lequel je reviendrai bientôt. Les partitions de chambre de Joseph, toutes splendidement ouvragées, ont été les premières à renaître au disque. Continue reading Pour l’amour de Jongen

Moisson Carl Philipp Emanuel

L’anniversaire du tricentenaire de la naissance de Carl Philipp continue ! Frieder Bernius vient de se pencher sur le plus visionnaire des oratorios que nous a laissé Carl Philipp Emanuel Bach : donné le 1er novembre 1769 pour la consécration de la Lazarett-Kirche Continue reading Moisson Carl Philipp Emanuel