Meeting Ginastera, Vol. 1, par Gabriel Urgell Reyes

Ginastera_I_Cover-recompensesMeeting Ginastera, Vol. 1
Gabriel Urgell Reyes, piano

Première étape d’un voyage qui présentera l’univers de quatre grands noms de la musique du XXe siècle, par le pianiste cubain Gabriel Urgell Reyes. Aux côtés de Ginastera figureront ainsi le Cubain Carlos Fariñas (Vol. 1), ou encore l’Espagnol Federico Mompou (Vol. 2). L’esthétique répétitive de Steve Reich conclura cette mise en perspective de la musique de chambre de Ginastera (Vol. 3), au travers d’une composition personnelle de Gabriel Urgell Reyes. Meeting Ginastera est une invitation à (re)découvrir un patrimoine méconnu, d’une densité et d’une richesse incomparables, au travers d’une vision profondément inspirée, et libre.

LE PROGRAMME

Alberto Ginastera (1916-1983)
Sonate pour piano No. 1, Op. 22
Suite de danzas criollas, Op. 15
Danzas argentinas, Op. 2
Carlos Fariñas (1934-2002)
Siete Sones sencillos
Alta gracia

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

Enregistré à Neumarkt in der Oberpfalz, Historischer Reitstadel, les 16-23 février 2014.
A 24bit/44,1kHz recording by Etienne Graindorge
Notice en français, espagnol et anglais
Date de sortie : 6 octobre 2014
Un album de la collection « Paesine »

CE QU’EN DIT LA PRESSE

[à propos de la Sonate No. 1] « Jouée avec cette chaleur, cette ampleur sonore, cette variété de parfums et de couleurs, c’est une toute oeuvre qui prend forme (…) Une révélation (…) La Suite de danzas criollas, superbe de sensualité magique (le début!), nous entraîne dans un tourbillon d’allégresse et déploie un jeu orchestral dans l’imposante coda (…) La présence quasi palpable d’un Steinway aux basses gorgées de sucs participe pleinement de l’envoûtement »
(Bertrand Boissard, Diapason, Avril 2015)

« La plénitude du toucher [de Gabriel Urgell Reyes] empêche tout effet mécanique, la musique respire, vibre, s’anime et n’assène jamais – la puissance dans le timbre. (…) Pour la Suite de danzas criollas de 1946, le pianiste cubain retrouve le toucher affuté et lumineux qu’y mettait son dédicataire Rudolf Firkusny : mouvement, poésie, tout y est sur les pointes, et pourtant en son dense. (…) Disque troublant, d’un artiste qu’on aimera suivre. »
(Jean-Charles Hoffelé, Discophilia)

« Disque en tous points remarquable ! Prise de son magnifique et esthétiquement en adéquation avec le répertoire et l’instrument. Et un pianiste qui passe d’une oeuvre à l’autre, et elles sont
dissemblables, avec une aisance pianistique et sensible sidérantes. Grand disque ! »

(Alain Lompech)

« Die Interpretationen von Reyes sind kraftvoll und von großer kommunikativer Intensität. Der Klang seines Klavierspiels ist extrem klar und prägnant, aber auch plastisch und von elegantem Nuancenreichtum. »
(Rémy Franck, Pizzicato)

« Ce premier opus, mêlant la musique tonique et bigarrée de Ginastera aux rythmes cubains de Carlos Fariñas, est totalement convaincant, grâce à la plasticité et à l’imagination d’un jeu pianistique fascinant (…) une prise de son superlative »
(François Hudry, Qobuz.com)

« Sonate n° 1 de Ginastera (…) puissante, pulsée (..) interprétée avec une fougue et une rigueur pas entendue avec un tel engagement depuis Terence Judd (Chandos) (…) Dans les Danzas argentinas, Urgell Reyes utilise des dynamiques extrêmes. Il en maîtrise de manière impressionnante la polyphonie chargée. (…) Un récital conçu de manière intelligente. » (Stéphane Friederich, Pianiste & Classica)

ET AUSSI

« Le CD est magnifique !!!! Je crois que Gabriel est un pianiste très complet, il a la force et aussi la sensibilité pour exprimer toutes les couleurs de la musique de mon père. Bravo !!! » (Georgina Ginastera, fille du compositeur argentin)

POUR COMMANDER L’ALBUM

CD en vente sur Amazon.
Disponible également sur toutes les plateformes de téléchargement légal : Qobuz, iTunes, Highresaudio, etc…

Artalinna, la musique, l'art, les bonnes choses