Un doute

Piotr Beczala a changé d’éditeur. Après de très réussis albums patiemment composés pour Orfeo où le ténor polonais documentait des rôles qu’il avait éprouvés à la scène, voilà que Deutsche Grammophon l’expose en deux récitals plus discutables.

Hommage à Richard Tauber, la pochette d’ailleurs annonce « The Songs of Richard Tauber » – comprenez les airs qu’il chantait, rien de ce que Tauber a pu composer ne figure ici. Le travelling brillant et un rien creux promène Beczala parmi les opérettes et les films à succès qui firent la fortune de son illustre aîné. Mais là où Tauber mettait ses mots plein d’esprit et sa voix de miel, Beczala chante à plein poumons, et donne du muscle partout. Contresens majeur à mon sens.

J’espérai me rembourser avec son dernier récital, dévolu au répertoire français qu’il avait déjà défloré dans son remarquable « Salut » chez Orfeo. Mais non. Ce français survolé, cette technique en force, ces personnages interchangeables, me laissent de marbre, surtout après le disque si soigné de Juan Diego Flórez dans sensiblement le même répertoire.

Alors, attendons de voir si la suite sera plus inspirée.

LE DISQUE DU JOUR

beczala-tauber cover“Mein ganzes Herz”
The Songs of Richard Tauber
Oeuvres de Carl Bohm, Ralph Erwin, Emmerich Kalman, Franz Lehar, Sigmund Romberg, Rudolf Sieczynski, Robert Stolz, Richard Tauber

Piotr Beczala, ténor
Royal Philharmonic Orchestra
Lukasz Borowicz, direction

Un album du label Deutsche Grammophon 4790838

cover french collection beczalaThe French Collection
Œuvres de Hector Berlioz, Georges Bizet, François-Adrien Boiëldieu, Gaetano Donizetti, Charles Gounod, Jules Massenet, Giuseppe Verdi

Piotr Beczala, piano
Orchestre de l’Opéra de Lyon
Alain Altinoglu, direction

Un album du label Deutsche Grammophon 4794101

Photo à la une : (c) Johannes Ifkovits