D’un orchestre l’autre

Comment s’étonner qu’à Vienne, avec ses Symphoniker, Philippe Jordan poursuive un cycle Beethoven aussi solaire ? Les tempos prestes, l’articulation vive, les phrasés subtils qui tirent l’oreille intègrent évidemment les novations de l’édition Del Mar si précise pour les indications dynamiques, mais enfin cette Pastorale si libre et si maîtrisée pourtant, quelle merveille !, qui ne peut s’expliquer uniquement par un si haut degré de relecture : Philippe Jordan y exulte sans jamais rien céder à l’hystérie, son contrôle faramineux modèle l’orchestre au millimètre et pourtant le jaillissement continuel sonne absolument libre, quadrature du cercle venue au centre d’une intégrale majeure que la presse hexagonale a pris jusque-là de haut – tant pis pour elle.

Le bouillonnement irrépressible de l’aventureuse Huitième Symphonie est tout aussi exaltant. Serait-ce finalement la plus osée des Symphonies de Beethoven, ni classique ni romantique, dont les humeurs, le caractère improvisé n’avaient été compris à ce point que par Hermann Scherchen, qui savait trouver ses secrets en regardant vers Haydn ?

La presse française passera-t-elle aussi à côté de l’intégrale des symphonies de Tchaïkovski avec l’Orchestre de l’Opéra de Paris filmée à Garnier (1 et 5) et à la Philharmonie ?

Sans une once de pathos, portée par cette baguette splendide qui élève les pages les plus noires en pleine lumière et évite à l’orchestre de Tchaïkovski tout tapage, l’interprétation de Philippe Jordan renoue avec les sévérités d’un Mravinsky, vision délestée de tout romantisme : l’orchestre s’y fait leste et vif pour une miraculeuse Rêves d’hiver, une 4e sostenuto d’une simplicité de dessin produite par une conduite mesurée, une 5e élancée, brillante, mordante (Finale d’anthologie), une Pathétique épurée où l’orchestre rayonne d’une lumière automnale inédite.

Beethoven hier, Tchaïkovski aujourd’hui, Philippe Jordan osera-t-il demain une intégrale Mahler ?

LE DISQUE DU JOUR

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie No. 6 en fa majeur, Op. 68 « Pastorale »
Symphonie No. 8 en fa majeur, Op. 93

Wiener Symphoniker
Philippe Jordan, direction
Un album du label Wiener Symphoniker WS016
Acheter l’album sur le site du label Wiener Symphoniker ou sur Amazon.de – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
Symphonie No. 1 en sol mineur, Op. 13 “Rêves d’hiver”
Symphonie No. 2 en ut mineur, Op. 17 “Petite Russie”
Symphonie No. 3 en ré majeur, Op. 29 “Polonaise”
Symphonie No. 4 en fa mineur, Op. 36
Symphonie No. 5 en mi mineur, Op. 64
Symphonie No. 6 en si mineur, Op. 74 “Pathétique”

Orchestre de l’Opéra de Paris
Philippe Jordan, direction
Un coffret de 3 DVD du label Arthaus 109378
Acheter l’album sur le site www.uvmdistribution.com, ou sur Amazon.fr

Photo à la une : le chef d’orchestre Philippe Jordan – Photo : © DR