Violon XXe

Ceux qui connaissent l’enregistrement de la Sonate de Maurice Ravel que Max Rostal et Monique Haas gravèrent pour Deutsche Grammophon en 1958 savent quel violoniste absolu il fut.

Pas le plus hédoniste des violonistes, son archet âpre maltraitait un rien son beau Stradivarius, pour le transformer en un personnage : chez Rostal, tout est verbe.

Il n’employa jamais sa technique transcendante pour briller, mais plutôt pour se faire l’apôtre du violon moderne : son Deuxième Concerto de Bartók enregistré pour Decca avec Sir Malcom Sargent sonne toujours aussi cinglant qu’à sa parution, en tout l’anti-Menuhin, archet de fer, main d’acier qui anime un monde d’ombres. Quelle version ! à laquelle l’éditeur ajoute un concert dix ans plus tard dirigé par Norman Del Mar où le violon chante plus, mais surtout désespère par la noirceur des accents.

Ce coffret est trop beau pour être vrai, il nous réédite tout ce que Rostal aura gravé pour Decca, de la Sonate d’Elgar à celle de Frankel en passant par Walton – basé à Londres, il jouait la musique anglaise d’hier et d’aujourd’hui, y compris les Sonates de Delius ou le Concerto de Bernard Stevens.

L’album documente aussi le chambriste (stupéfiant Trio Op. 1 No. 3 de Beethoven avec Cassado et Schröter, mais les Sonatines de Schubert manquent, hélas !, je me console avec la 8e Sonate de Beethoven, emportée avec cette fièvre qui caractérisait souvent son jeu, ou la Première Sonate de Brahms avec la magnifique Maria Bergmann), le portait est vraiment complet, restituant l’artiste au studio ou au concert.

Dominant cet ensemble complet et si divers, une captation inouïe qui justifie à elle seule l’achat d’un coffret au prix de toute façon modique : Hermann Scherchen dirige le Concerto à la mémoire d’un ange à la BBC en 1953 : Rostal chante avec une amertume délétère ce requiem désespéré que rien ne saurait apaiser ; il va aussi loin dans cette œuvre terrible et bouleversante que Szymon Goldberg ou Louis Krasner, mais le geste mortifère, la rage continue qu’impose cette version incendiaire, seuls Josef Szigeti et Dimitri Mitropoulos les avaient dévoilés en 1945.

Album unique rendant justice à l’art d’un tout grand violoniste jusque-là présent au compte-gouttes en CD.

LE DISQUE DU JOUR

Max Rostal
Milestones of a Violin Legend

Dmitri Chostakovitch
(1906-1975)
Concerto pour violon et orchestre No. 1 en la mineur, Op. 99
Igor Stravinski (1882-1971)
Duo concertant
Béla Bartók (1881-1945)
Concerto pour violon et orchestre No. 2, Sz. 112 (2 versions)
Alban Berg (1885-1935)
Concerto pour violon et orchestre, “À la mémoire d’un ange”
Maurice Ravel (1875-1937)
Sonate pour violon et piano en sol majeur, M. 77
Marcel Mihalovici (1898-1985)
Sonate pour violon et piano No. 2, Op. 45
Sir Edward Elgar (1857-1934)
Sonate pour violon et piano en mi mineur, Op. 92
Bernard Stevens (1916-1983)
Concerto pour violon et orchestre
Frederick Delius (1862-1934)
Sonate pour violon et piano No. 2, RT VIII/9
William Walton (1902-1983)
Sonate pour violon et piano
Benjamin Frankel (1906-1973)
Sonate pour violon seul, Op. 13
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Romance pour violon et orchestre No. 1 en sol majeur, Op. 40
Romance pour violon et orchestre No. 2 en fa majeur, Op. 50
Sonate pour violon et piano No. 4 en la mineur, Op. 23
Sonate pour violon et piano No. 7 en ut mineur, Op. 30 No. 2
Sonate pour violon et piano No. 8 en sol majeur, Op. 30 No. 3
Sonate pour violon et piano No. 9 en la majeur, Op. 47 “Kreutzer”
Trio pour violon, violoncelle et piano en ut mineur, Op. 1 No. 3
Johannes Brahms (1833-1897)
Sonate pour violon et piano No. 1 en sol majeur, Op. 78
Scherzo pour violon et piano en ut mineur, “F-A-E”
Claude Debussy (1862-1918)
Sonate pour violon et piano, L. 148
Franz Schubert (1797-1828)
Fantaisie pour violon et piano en ut majeur, D. 934
Robert Schumann (1810-1856)
Sonate pour violon et piano en la mineur, Op. 105
Heinrich Ignaz Franz Biber (1644-1704)
Passacaglia en sol mineur (arr. Max Rostal)
Robin Orr (1909-2006)
Sonatine pour violon et piano

Max Rostal, violon
Monique Haas, piano
Colin Horsley, piano
Franz Osborn, piano
Lothar Broddack, piano
Heinz Schröter, piano
Maria Bergmann, piano
Gaspar Cassado, violoncelle

London Symphony Orchestra
BBC Symphony Orchestra
BBC Northern Orchestra
Sir Malcolm Sargent, direction
Sir Charles Groves, direction
Hermann Scherchen, direction
Norman Del Mar, direction

Un coffret de 10 CD du label Milestones Classic 600473
Acheter l’album sur le site www.uvmdistribution.com, ou sur Amazon.fr

Photo à la une : © DR