L’autre Backhaus

La Sérénade de Don Giovanni par Backhaus, vous connaissez ? Sa propre transcription, fabuleuse, ornementée avec un chic fou, et jouée avec un tel esprit ! C’est l’autre visage de cet apôtre de Beethoven qui jeune homme fut fêté pour sa virtuosité et virtuose il l’était, doigts étourdissants qui emportaient le clavier. Il adorait transcrire à ses mesures des pièces de caractère : la Marche militaire en mi bémol de Schubert est irrésistible.

Pas une note de Beethoven dans ce double album, mais des Liszt stupéfiants (la Deuxième Rapsodie hongroise !), Triana d’Albéniz joué serrée, le Caprice espagnol de Moszkowski diabolique, une Polka de Smetana où il ébroue littéralement son clavier et d’autres pièces qui rappellent quel fabuleux pianiste d’estrade fut le jeune allemand.

Deux opus majeurs au milieu de ces gemmes : une Fantaisie de Schumann intense, tenue, intériorisée, dont le chant final semble résonner d’un autre monde, et, miracle de style, en 1928 une intégrale des Etudes de Chopin qui ne s’est jamais démodée, technique parfaite, jeu léger, de l’élégance partout et des visions aussi : Backhaus sait que ce sont d’abord des poèmes.

Quel ensemble stupéfiant qui change drastiquement le visage d’un pianiste que d’aucuns peinèrent à imaginer en jeune homme capable de toutes les audaces.

LE DISQUE DU JOUR

Wilhelm Backhaus plays Chopin, Liszt, Schumann and encore pieces
HMV Recordings, 1925-1937

Frédéric Chopin (1810-1849)
12 Études, Op. 10
12 Études, Op. 25
Prélude en ut majeur, Op. 28 No. 1
Berceuse en ré bémol majeur, Op. 57
Valse en mi bémol majeur, Op. 18
Valse en ré bémol majeur, Op. 64 No. 1
Fantaisie-impromptu en ut dièse mineur, Op. 66
Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847)
Scherzo, extrait de la musique de scène pour “Le Songe d’une nuit d’été”, Op. 61 (trans. pour piano E. Hutcheson)
Bedřich Smetana (1824-1884)
Danses tchèques, Livre 1, JB 1:107 (extrait : III. Polka en fa majeur. Allegro)
Léo Delibes (1836-1891)
Valse extraite de “La Source” de Delibes (Acte I) (arr. Ernö von Dohnányi)
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Sérénade, extraite de “Don Giovanni” (arr. Backhaus)
Franz Schubert (1797-1828)
Marche militaire en mi bémol majeur, D. 733/3 (arr. Backhaus)
Franz Liszt (1811-1886)
Soirée de Vienne No. 6 en la majeur, S. 427/6 (d’après Schubert)
Walderauschen No. 1, S. 145
Libesträume No. 3, S. 541/3
Rhapsodie hongroise No. 2 en ut dièse mineur, S. 244/2
Widmung, S. 566 (d’après Schumann)
Robert Schumann (1810-1856)
Fantasiestücke, Op. 12 (2 extraits : II. Aufschwung, VII. Traumes Wirren)
Nachtstück en fa majeur, Op. 23 No. 4
Fantaisie en ut majeur, Op. 17
Isaac Albéniz (1860-1909)
Iberia, Livre 2 (extrait : III. Triana)
Isaac Albéniz (1860-1909)
Tango, Op. 165 No. 2 (arr. Leopold Godowsky)
Moritz Moszkowski (1854-1924)
Caprice espagnol, Op. 37

Wilhelm Backhaus, piano

Un album de 2 CD du label APR6028
Acheter l’album sur le site www.clicmusique.com, ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Photo à la une : Le pianiste Wilhelm Backhaus, en 1932 – Photo : © DR