All posts by Jean-Charles Hoffelé

Double Miroir

Un nouvel élu pour l’opus majeur où Ravel inventa son piano ? Oui. Les Noctuelles hallucinées que Michael Brown fait crier dans son clavier en stupéfieront plus d’un. La pièce la plus insaisissable, et d’une vraie difficulté autant pour les doigts que pour l’intellect, de tout le piano de Ravel Continue reading Double Miroir

Apologie du bref infini

Il fallait oser enregistrer, avant l’année Beethoven, tout un programme mêlant le plus anecdotique (mais faussement anecdotique, évidemment) et le plus sacré. Ainsi Yumeto Suenaga dévoile-t-il au long de deux disques ce focus singulier du génie beethovénien, l’éclat, au double sens de fragment et d’éblouissement. Continue reading Apologie du bref infini