Tag Archives: L’Onda Armonica

Le violoncelle de Venise

Ophélie Gaillard joue depuis vingt ans un violoncelle vénitien, il fallait bien qu’un jour elle retrempa cette sublime caisse dans son répertoire natif. Quelle merveilleuse adéquation sonore le vernis de son Goffriler produit de ses graves lyriques, de ses aigus ambrés, avec l’univers de Vivaldi qui, délaissant son violon, aimait à écrire pour les teintes plus boisées du violoncelle. Les concertos choisis offrent tous les visages de cette part si singulière du répertoire vivaldien, du grand geste d’opéra aux fusées virtuoses, des cantabile éperdus aux pyrotechnies qui enflamment tout le petit orchestre de Pulcinella.

Si Ophélie Gaillard n’ajoute pas ici quelques sonates, qui sont pourtant parmi les plus belles choses que Vivaldi écrivit pour l’instrument, elle herborise parfois dans les concertos à plusieurs solistes, le violoncelle se mariant à son frère de timbre, le basson (merveilleux Javier Zafra), ou jouant en miroir avec un autre, tenu par Atsushi Sakaï, quel duo de contraltos !, sans oublier le double doublé du Concerto, RV 575 avec les deux violons. Et quelle magie lorsque son archet se mêle à la voix d’abime de Lucile Richardot pour la grande méditation naturaliste de « Sovvente, il sole », ou au contralto plus clair de Delphine Galou pour un air tiré de Tito Manlio.

Cet album sensuel, où la violoncelliste joue aussi un violoncelle piccolo aux teintes de miel d’un facteur flamand anonyme, parcourt un répertoire que Christophe Coin enregistre intégralement pour l’édition Vivaldi de naive. Aucun des opus figurant au programme de ce troisième volume ne doublonne les concertos choisis par Ophélie Gaillard.

Le Gagliano napolitain joué par Christophe Coin est plus classique de sonorité, moins dispendieux de timbres, son archet en serre les cordes, donnant un ton plus dramatique, L’Onda Armonica jouant plus sec, en couleurs plus froides que Pulcinella. Le discours tend à un certain classicisme qui fait les gestes impérieux, les couleurs assombries, le discours essentiellement noble, cambré, avec quelque chose d’espagnol – Boccherini n’est pas si loin que cela.

Ce Vivaldi sans lagune magnifie l’essence de son art dans une certaine rectitude qui le grandit, mais il faut mériter cette écoute sévère, quitte à revenir danser et chanter avec Ophélie.

LE DISQUE DU JOUR

Antonio Vivaldi
(1678-1741)

Concerto pour violoncelle, cordes et basse continue en sol mineur, RV 416
Concerto pour deux violoncelles, cordes et basse continue en sol mineur, RV 531
Concerto pour violoncelle, bassoon, cordes et basse continue en mi mineur, RV 409
Concerto pour violoncelle piccolo, cordes et basse continue en sol majeur, RV 414
Sinfonia pour cordes et basse continue en ut majeur, RV 112
Concerto pour deux violons, deux violoncelles, cordes et basse continue en ré majeur, RV 575
Concerto pour violoncelle, cordes et basse continue en mi bémol majeur, RV 788 « Per Teresa » (Larghetto)
Concerto pour violoncelle piccolo, cordes et basse continue en si mineur, RV 424
Concerto pour violoncelle, cordes et basse continue en ré mineur, RV 405
Concerto pour violoncelle, cordes et basse continue en la mineur, RV 419 (extrait : I. Allegro)
Airs d’Andromeda liberata* (RV Anh. 117) et Tito Manlio** (RV 738)

Ophélie Gaillard, violoncelle
Atsushi Sakaï, violoncelle II (RV 531, RV 575)
Javier Zafra, basson (RV 409)
Pablo Valetti, basson (RV 575)
Mauro Lopes Ferreira, basson (RV 575)
*Lucile Richardot, mezzo-soprano
**Delphine Galou, contralto
Pulcinella Orchestra
Un album de 2 CD du label Aparté AP226
Acheter l’album sur le site du label Aparté ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Antonio Vivaldi
Concertos pour violoncelle, cordes et basse continue,
Vol. 3

– en ut majeur, RV 400
– en la mineur, RV 420
– en ré majeur, RV 404
– en si bémol majeur, RV 423
– en ré mineur, RV 407
– en sol majeur, RV 415

Christophe Coin, violoncelle
L’Onda Armonica
Un album de 2 CD du label naive classique OP30574
Acheter l’album sur le site du label naive classique ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Photo à la une : la violoncelliste Ophélie Gaillard – Photo : © DR