Tag Archives: Franz Joseph Haydn

Le génie de Baden-Baden

Ce petit homme sec, qui paraissait si sévère derrière ses lunettes avait mis le feu au Théâtre de l’Archevêché, inaugurant de sa battue vive une vraie révolution dans les opéras de Mozart qui fit la légende du Festival d’Aix-en-Provence Continue reading Le génie de Baden-Baden

L’Être suprême

The Seasons : Haydn, comme pour La Création avait pensé son oratorio en deux langues, allemand ou anglais, ses succès londoniens l’y obligeaient, l’origine britannique du poème de James Thomson l’y incitait malgré les réserves de Van Swieten qui lui rédigeait le livret en l’épuisant de ses suggestions.

C’est donc avec l’idée de retrouver les fastes de la création londonienne que Paul McCreesh enregistre cette fresque somptueuse où s’alternent l’intime et le grandiose Continue reading L’Être suprême

En lumière

Je ne savais rien d’Einav Yarden, et ce disque serait passé sans que je le remarque si l’ami Frédéric Gaussin ne me l’avait signalé. Élève de Fleisher au Conservatoire Peabody, chérie par Elisso Virsaladze, mais formée initialement en Israël, cet album Haydn où paraissent des Sonates assez peu courues n’est pas son premier : un surprenant programme Beethoven versus Stravinski l’avait précédé, joliment intitulé « Oscillations » sur lequel je reviendrai. Continue reading En lumière

Sous le signe de Haydn

Une belle brassée de Symphonies de Haydn montrait jadis Sir Simon Rattle au Paradis avec Birmingham aussi bien qu’avec Berlin : lignes claires, battue alerte, orchestre léger ou allégé (Berlin !), cela dansait, s’ébrouait, caracolait. Eh bien Continue reading Sous le signe de Haydn