Tag Archives: Erik Satie

Les pianos de Lenny

Comme Herbert von Karajan, Leonard Bernstein fut d’abord pianiste, mais le demeura au long de sa carrière, mettant son clavier au secours des chanteurs, se produisant en musique de chambre ou en soliste, mais aussi expliquant aux gamins Continue reading Les pianos de Lenny

De l’étrange

Ne fuyez pas ! Dans un premier temps, ce que fait le soprano singulier de Barbara Hannigan dans les Trois Mélodies « nues » de 1886 pourra vous effrayer. Avec raison, et vous agacer également le ton volontairement niais qu’elle met à celles des Trois autres Mélodies. Une fois passé l’Hymne pour le Sar Peladan, et si vous avez survécu, oserez-vous entrer dans ce pourquoi existe ce disque : Socrate.

Les voix féminines y sont rares, jadis Suzanne Danco l’avait tenté dans la version orchestre, à la demande de Darius Milhaud, puis revenant à la version avec piano, Hugues Cuénod avait littéralement confisqué l’œuvre.

Eh bien, dans la récitation modale de Socrate, Hannigan est magnifique d’attention, de poésie, d’allusion, et soudain le piano de Reinbeert de Leuw, si rompu à la langue de Satie, ne l’accompagne plus, mais se marie à ce timbre si clair.

Tout l’album dégage un parfum d’étrange, quelque chose de déconcertant qui est assez dans « l’esprit Satie » pour qu’on en accepte le propos radical.

LE DISQUE DU JOUR

cover satie hannigan w&wErik Satie (1866-1925)
3 Mélodies (1886)
3 autres Mélodies (1886-1906)
Hymne, pour le “Salut Drapeau” du “Prince de Byzance” du Sâr Péladan
Socrate, drame symphonique en 3 parties pour voix et orchestre ou piano

Barbara Hannigan, soprano
Reinbert de Leeuw, piano

Un album du label Winter & Winter 910 234-2
Acheter l’album sur le site du label Winter & Winter, sur le site www.clicmusique.com, ou sur Amazon.fr

Photo à la une : © Raphael Brand

Sujet Satie (mais pas seulement)

L’idée est étonnante : publier en une boîte blanche à liseré tricolore dans leurs états (pochettes) et couplages d’origine tous les albums CBS où figuraient des œuvres de Satie. Sony reste fidèle à sa politique : ne pas choisir, publier in extenso.

C’est bien, j’approuve, Continue reading Sujet Satie (mais pas seulement)