Tag Archives: Deutsche Grammophon

Chopin héroïque

Enfant prodige elle le fut, et adulée autant pour la virtuosité que pour la musicalité, cela lui laissa une amertume dont Forbidden Childhood, l’autobiographie de ses années à tresses qu’elle publia à l’âge de trente-deux ans, laisse à peine paraître. Enfance interdite Continue reading Chopin héroïque

Ileana Valéry

Josef Krips dirigea tout à l’Opéra de Vienne, avant et après la Seconde Guerre, ce que fait un peu oublier le légendaire ensemble Mozart qui ressuscita tout un art qu’on croyait perdu. La Traviata était sa propriété in loco, et plus encore Continue reading Ileana Valéry

Kubelík Rhénan

Rafael Kubelík fit de Munich son fief, pour le concert comme pour l’opéra, et ce à compter de 1960, mais il développa également des affinités électives avec l’Orchestre de la Radio de Cologne dont Wilhelm Schüchter avait fait un instrument particulièrement flexible Continue reading Kubelík Rhénan

La voix de Schubert

Lancée dans une édition complète des Lieder de Schubert où, face à l’ogre Fischer-Dieskau, Deutsche Grammophon lui laissait le peu que l’auteur du Roi des aulnes n’aura pas écrit pour lui-même ou pour ses amis, Gundula Janowitz osait à Salzbourg le récital le moins public possible et même pour les mélomanes du festival rompus aux Liederabend les plus exigeants. Continue reading La voix de Schubert

Premier Chant

Pour Rafael Kubelik, le « cas Mahler » était entendu, son ascendance tchèque lui avait rendu les sonorités de son orchestre familières, et il avait retrouvé avec les Wiener Philharmoniker une part de cette identité, plus encore qu’une tradition qui s’était étiolé Continue reading Premier Chant