Tag Archives: 1965

L’usurpatrice

C’est entendu, Anastasia, la grande chorégraphie que Kenneth MacMillan créa au Deutsche Oper de Berlin en 1965 – il était en délicatesse avec le Royal Opera Ballet et avait accepté l’invitation de son ami John Cranko – est le chef-d’œuvre de ce chorégraphe majeur, apogée de son style néo-classique Continue reading L’usurpatrice

Nelsova retrouvée

Voici déjà dix ans, Decca regroupait en un coffret toutes les gravures que Zara Nelsova avait enregistrées pour le label britannique. Le bonheur de retrouver son violoncelle éloquent, ses phrasés si assumés, la diversité de ses registres, me rappelait à quel point Continue reading Nelsova retrouvée

De l’art de bien rééditer, Vol. 17 : Ida Haendel, le violon parle

La belle idée ! Supraphon regroupe en un joli coffret tous les disques que lui consentit Ida Haendel entre 1957 et 1965, alors même qu’elle se trouvait au sommet de son art et pas encore tout à fait au zénith d’une carrière qui se poursuivra jusqu’au XXIe siècle. Continue reading De l’art de bien rééditer, Vol. 17 : Ida Haendel, le violon parle

Munch chez Svetlanov

1965, Charles Munch monte sur l’estrade de l’Orchestre Symphonique d’Etat de l’URSS pour donner un programme entièrement français : Deuxième Symphonie d’Honegger, quatre pièces tirées du Dardanus de Rameau, La Mer et la Seconde Suite de Bacchus et Ariane. Moscou ne l’avait plus vu depuis 1956, à l’occasion d’une tournée de l’Orchestre Symphonique de Boston, mais les mélomanes gardaient en mémoire son style flamboyant. Continue reading Munch chez Svetlanov