Severin von Eckardstein

Le piano sorcier ou l’élan de Dionysos

Vainqueur en 2003 du Concours Reine Elisabeth, le pianiste allemand Severin von Eckardstein avait donné lors de ce concours l’une des interprétations les plus enthousiasmantes et puissantes du redoutable Second Concerto pour piano de Prokofiev. Elle a fait en quelque sorte sa légende. Le musicien, originaire de Düsseldorf, s’est distingué depuis par un pouvoir d’envoûtement rare lors de ses apparitions publiques, malheureusement trop rares en France et dans le Sud de l’Europe. Art de timbrer unique, engagement expressif grandiose : cet artiste amène régulièrement son public à une forme de transe inouïe. Artalinna est aujourd’hui particulièrement heureux de s’engager auprès de lui pour de nouveaux projets discographiques.

« Un conteur à la science harmonique imparable » (Jean-Charles Hoffelé)

LES PROJETS EN COURS

  • DEBUSSY & DUPONT, Œuvres pour piano
    La première collaboration du pianiste allemand avec Artalinna se fera autour de la musique française du début du XXe siècle. Au-delà du programme, alliage inédit sur le paysage discographique qui réunira La Maison dans les dunes de Gabriel Dupont et les deux Livres des Images de Debussy, c’est à toute une science des couleurs, des timbres, celles du pianiste, que donnera à entendre ce projet à paraître en 2018.

Photo : (c) DR

Artalinna, la musique, l'art, les bonnes choses