Sonates de contes

Longtemps, je n’aurais connu de ce mystérieux ensemble que la Troisième Sonate. Son surnom « Épique » m’intriguait, David Oïstrakh et Alexander Goldenweiser la défendaient. Quelle œuvre, immense comme un paysage, écrite à merveille pour un violon rapsode et pour un piano aède. Mais il y avait deux autres Sonates qu’Oïstrakh n’avait pas touchées, et quelques pièces éparses.

De trop rares violonistes se seront risqués à ce corpus, sans que jamais je ne retrouve le feu et l’invention du duo OïstrakhGoldenweiser sinon justement pour la seule Troisième Sonate dans la lecture pourtant élégante de Vadim Repin et de Boris Berezovsky (Erato), mais surtout dans celle, inspirée et éloquente, de Svetlin Roussev et de Frédéric d’Oria-Nicolas (Fondamenta, 2009). S’y sera ajoutée une Première Sonate, enregistrée sur le vif, avec Oleg Kagan qui décidément me donnait envie d’entendre pour tout le corpus un violoniste de première force.

Et voilà qu’Ekaterina Derzhavina, auteur d’une splendide anthologie du piano de Medtner, nous en offre l’intégrale en deux disques bien emplis. Son violoniste, dont je ne savais rien jusqu’alors, est un petit génie, qui sait tout des mélancolies fauréennes de la Première Sonate, dit le conte nocturne de la Deuxième Sonate d’un archet de soie, élance le grand chant conquérant de la Troisième Sonate sans emphase, avec poésie, et sertit d’un chant doré les merveilleux Nachtgesänge ou aile les Zwei Canzonen mit Tänzen. Dieu, que ces musiques sont addictives, et il le sait !

Avec lui soudain, cette part méconnue du corpus medtnérien devient aussi essentielle que ses opus de piano.

Nikita Boriso-Glebsky, retenez bien ce nom.

LE DISQUE DU JOUR

Nikolai Medtner (1880-1951)
Sonate pour violon No. 1 en si mineur, Op. 21
Sonate pour violon No. 2 en sol majeur, Op. 44
Sonate pour violon No. 3 en mi mineur, Op. 57 “Epiquea”
2 Canzonas avec danses, Op. 43
3 Nachtgesänge, Op. 16

Nikita Boriso-Glebsky, violon
Ekaterina Derzhavina, piano

Un album de 2 CD du label Hänssler/Profil PH17097
Acheter l’album sur le site www.uvmdistribution.com, ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Photo à la une : Le violoniste Nikita Boriso-Glebsky – Photo : © DR