Voyages de Bohème

En ouvrant son album dédié à l’âme slave par Au vieux château de Dvořák, Jan Michiels prend tout de suite les chemins de traverse, piano diseur qui rêve de légendes, promeneur du Sentier effacé, perdu dans les Brumes, allant de Janáček à Dvořák sans cesse pour la plus sombre des ballades où la mort rode, celle qui vient frapper dans la Sonate “1905”.

Programme fabuleux, conçu en poète par un pianiste modeste qui se veut d’abord musicien avant que virtuose : ce disque m’accompagne depuis deux semaines à la tombée du jour, il révèle si bien la parenté profonde entre les mondes intimes de Dvořák et Janáček, il décrit si justement leurs lyriques, et je lui ai trouvé un compagnon, un autre promeneur entre Bohème et Moravie, David Geringas qui prend les mêmes sentiers, appuyant son grand archet au piano si subtil de Ian Fountain.

Le splendide Balada a Serenáda de Josef Suk ouvre ce voyage qui se poursuit dans les bois solitaires de Dvořák, l’archet chante, chaleureux baryton, il le sera plus encore dans la seconde partie de cet album touchant, après le Conte de Janáček, lorsqu’il s’appropriera des Lieder de Gustav Mahler : sa transcription de Ich bin der Welt abhanden gekommen me tire des larmes dont le ton faussement enjoué de Ging heut’morgen übers Feld ne me console pas.

Puis vient le grand œuvre, les Kindertotenlieder dans la transcription de Viktor Derevianko, où David Geringas met dans son archet, aux registres si variés, aux inflexions si vocales, tout un monde de peine et de renoncement, l’occasion de se rappeler qu’il est un des tous grands violoncellistes historiques encore vivants, jouant, et comment ! Disque admirable dont je ne me lasserai probablement jamais.

LE DISQUE DU JOUR

Slavic Soul
Œuvres pour clavier d’Antonín Dvořák (1841-1904) et Leoš Janáček (1854-1928)

Un album du label Fuga Libera FUG743
Acheter l’album sur le site du label Fuga Libera ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Pohádka
Josef Suk (1874-1935)
Balada a Serenáda, Op. 3
Antonín Dvořák (1841-1904)
Waldesruhe (Klid),
Op. 68 No. 5, B. 173

Rondo pour violoncelle et piano, Op. 94, B. 171
Mélodie des Chants tziganes, Op. 55 (arr. pour violoncelle et piano)
Leoš Janáček (1854-1928)
Pohádka, JW VII:5
Presto, JW VII:6
Gustav Mahler (1860-1911)
Kindertotenlieder (transcription pour violoncelle et piano : Viktor Derevianko)
Ich bin der Welt abhenden gekommen (transcription pour violoncelle et piano : David Geringas)
Ging heut’morgen übers Feld(transcription pour violoncelle et piano : David Geringas)

David Geringas, violoncelle
Ian Fountain, piano

Un album du label Es-Dur ES2045
Acheter l’album sur le site du label Es-Dur, sur le site www.uvmdistribution.com, ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute qualité sonore sur Qobuz.com

Photo à la une : © DR