Vif Argent

Voici dix ans, Deutsche Grammophon regroupait dans une boîte jaune dont je signais le texte tous les enregistrements de Monique Haas parus sous étiquette de la même couleur. La boîte fit grand bruit, se vendit vite et ne fut pas réimprimée (peut-être dans le futur proche ?, DGG s’étant décidée à réimprimer il y a peu quelques boîtes Original Masters), dommage que vient réparer avec à propos Milestones avec ce coffret de 10 CD largement repris de l’hommage DG.

Y manquent tout de même les célèbres Concertos de Ravel avec Paul Paray (mais le sol avec Schmidt-Isserstedt y est, complété par un main gauche dans une version onirique et vampirique avec Munch en concert à Boston), la Sonatine (hélas, elle aurait tenu pourtant), le Premier Livre de Préludes de Debussy.

Au 23e Concerto de Mozart studio (avec Leitner et les Berlinois), le nouvel album substitue un live du même avec Schmidt-Isserstedt à Hambourg autrement inspiré, ajoute un 21e avec Rosbaud, et le 20e avec Munch.

Autre ajout majeur, infiniment précieux car l’on a très peu de Bach par elle, à Détroit avec Paul Paray le Concerto en ré mineur, il faut l’entendre phraser l’Andantino vraiment andantino ! À la suite de cette captation en concert, on retrouve la même lumière dans son fameux Concerto italien gravé en 78 tours où sa grammaire impérieuse, son toucher vif argent s’imposent, comme dans ses étonnants Cyclopes de Rameau qui en faisaient la 4e face.

C’est tout l’art si vif, si suggestif de la pianiste française qui s’y annonce et pourtant ne s’y résume pas. Car si ses Debussy, ses Ravel, ses Mozart, ses Haydn l’ont montrée solaires, les Fantasiestücke de Schumann, le Troisième de Bartók (avec Fricsay comme pour le Capriccio de Stravinski) et sa Sonatine, sa géniale version de la Sonate de Ravel avec Max Rostal, les merveilleux Ricercar de Mihalovici, son époux à la ville, indiquent une artiste autrement plus sombre que seul un patient travail d’exhumation des archives de ses concerts pourra révéler.

Mais pour l’heure, cet ensemble formidable, finement composé, la réinstalle au pinacle qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

LE DISQUE DU JOUR

The Art of Monique Haas

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Concerto pour clavier No. 1 en ré mineur, BWV 1052
Concerto Italien en fa majeur, BWV 971
Béla Bartók (1881-1945)
Sonatine, Sz. 55, BB 69
Frédéric Chopin (1810-1849)
Étude pour piano en mi majeur, Op. 10 No. 3 “Tristesse”
Franz Joseph Haydn (1732-1809)
Sonate pour clavier (No. 38) en fa majeur, Hob. XVI:23
Variations (Arietta & Variations) en mi bémol majeur, Hob. XVII/3
Sonate pour clavier (No. 62) en mi bémol majeur, Hob. XVI:52
Fantaisie (Capriccio) en ut majeur, Hob. XVII:4
Paul Hindemith (1895-1963)
Konzertmusik pour piano, cuivres et harpe, Op.49
Robert Schumann (1810-1856)
Concerto pour piano et orchestre en la mineur, Op. 54
Phantasiestücke, Op.12
Igor Stravinsky (1882-1971)
Capriccio pour piano et orchestre
Claude Debussy (1862-1918)
Études pour piano, L. 136, Livre I
Pour le piano, L. 95
Marcel Mihalovici (1898-1985)
Sonate pour violon et piano No. 2, Op. 45
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto pour piano et orchestre No. 20 en ré mineur, K. 466
Concerto pour piano et orchestre No. 21 en ut majeur, K. 467
Concerto pour piano et orchestre No. 23 en la majeur, K. 488
Sonate pour piano à 4 mains en si bémol majeur, K. 358/186c
Sonate pour deux pianos en ré majeur, K. 448/375a
Concerto pour piano et orchestre No. 14 en mi bémol majeur, K. 449
Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
Les Cyclopes (extrait des Pièces de clavecin, 1724, Suite en ré majeur, RCT 3)
Maurice Ravel (1875-1937)
Concerto pour piano et orchestre en sol majeur, M. 83
Concerto pour piano et orchestre en ré majeur, M. 82 “Concerto pour la main gauche”
Sonate pour violon et piano No. 2 en sol majeur, M. 77
Albert Roussel (1869-1937)
3 Pièces, Op. 49

Monique Haas, piano
Max Rostal, violon
Heinz Schröter, piano

Berliner Philharmoniker
Sinfonieorchester des Nordwestdeutschen Rundfunks
RIAS-Sinfonieorchester Berlin
Berliner Philharmoniker
Boston Symphony Orchestra
Detroit Symphony Orchestra

Südwestfunk-Orchester Baden-Baden
Eugen Jochum, direction
Hans Schmidt-Isserstedt, direction
Ferenc Fricsay, direction
Paul Hindemith, direction
Charles Munch, direction
Paul Paray, direction
Ferdinand Leitner, direction
Hans Rosbaud, direction

Un coffret de 10 CD du label Milestones of a Legend/Intensemedia 600380
Acheter l’album sur le site www.uvmdistribution.com, ou sur Amazon.fr

Photo à la une : © Deutsche Grammophon