Tamino s’envole

Tamino vient de nous quitter alors qu’un transfert magique de sa Zauberflöte reparaît. Comment, mon Tamino ne serait pas Fritz Wunderlich ? Non, en tous cas pas seulement. Gamin, je fus élevé dans la Zauberflöte d’Otto Klemperer et de Walter Legge, musique seulement, pas un dialogue, théâtre de son tout entier réfugié dans les notes de Mozart, ignorant le “singspiel”.

Le ténor suédois Nicolai Gedda – Photo : (c) Warner Classics

C’est ainsi que Legge et Klemperer l’ont voulue, y assemblant une distribution sublimement appariée qui n’aura de vraie rivale que des années plus tard à Vienne avec Solti, prise de son Decca spectaculaire. La colonne vertébrale de l’enregistrement de Klemperer, qui connaissait tout de la Flûte depuis ses années à l’opéra de Budapest – une captation live existe – reste le Tamino héroïque, ardent, stylé au possible de Nicolai Gedda – trente-neuf ans alors, au sommet de sa voix comme de son art. Si Wunderlich y sonnera plus impétueux, la ligne ardente de Gedda rappelle dans sa vocalité même les Tamino d’Helge Roswaenge, de Walther Ludwig. Il sonne ici dans une plénitude que les précédentes éditions en CD avaient rognée, diamant pur qui se mire dans l’agate toute aussi pure de la Pamina de Gundula Janowitz.

Mais tous sont à tomber, du Papageno prodigieux d’invention de Walter Berry à la Reine de la Nuit rayonnante de Lucia Popp, en passant par le Sarastro de Frick, les Dames luxueuses emmenées par Schwarzkopf, les Knaben où brille Josephine Veasey ; Klemperer, emporté par tant de jeunesse règle un orchestre fabuleux d’alliages sonores où se déploie un grand théâtre de musique.

Enregistrement éternel, qui enfin reparaît dans la plénitude de sa prise de son originale. Indémodable, indispensable ainsi remis en lumière par l’impeccable Simon Gibson. Courez-y !

LE DISQUE DU JOUR

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Die Zauberflöte, K. 620

Nicolai Gedda, ténor (Tamino)
Gundula Janowitz, soprano (Pamina)
Walter Berry, baryton (Papageno)
Ruth Margret Pütz, soprano (Papagena)
Lucia Popp, soprano (Königin der Nacht)
Gottlob Frick, soprano (Sarastro)
Franz Crass, basse (Sprecher)
Gerhard Unger, ténor (Monostatos)
Elisabeth Schwarzkopf, soprano (Première Dame)
Christa Ludwig, mezzo-soprano (Deuxième Dame)
Marga Höffgen, contralto (Troisième Dame)
Agnes Giebel, soprano (Premier Garçon)
Anna Reynolds, mezzo-soprano (Deuxième Garçon)
Josephine Veasey, mezzo-soprano (Troisième Garçon)

Philharmonia Orchestra and Chorus
Otto Klemperer, direction

Un album livre-disque de 2 CD du label Warner Classics 082564699436 (Collection “Legendary Opera Recordings”)
Acheter l’album sur Amazon.fr

Photo à la une : © Warner Classics