Le Pardon de Ploërmel

De Dinorah, on ne connaissait plus guère qu’“Ombres Légères”, grâce à Maria Callas qui, en italien, y osait des coloratures belliniennes tout à fait à propos. Après tout, l’héroïne de Meyerbeer pourrait être un double de l’Amina de La Sonnambula.

Opera Rara avait tenté de sauver l’œuvre de l’oubli par une courageuse première gravure mondiale en 1979. Las, malgré l’incarnation sentie de Deborah Cook, une vaillante troupe anglophone butait sur le livret de Jules Barbier et Michel Carré, sinon Della Jones en Gotherd.

Cette fois, le concert capté à Berlin révèle toutes les beautés de cette partition commandée pour l’Opéra-Comique dont Meyerbeer outrepassa vite les canons comme le format (d’ailleurs à la suggestion même de son directeur Émile Perrin).

Sur un fond de légendes bretonnes, avec troupe de chasseurs, trésor maudit, chevrière demi-folle et manipulation psychologiques divers, Dinorah est un petit chef-d’œuvre où Meyerbeer s’amuse à tordre le cou de l’opéra comique à la française. A vrai dire, il n’en reste plus que les dialogues, écourtés, et ce pleutre de Corentin, personnage ridicule bien dans la tradition d’un genre issu lointainement du théâtre de la Foire.

Mais ailleurs, c’est un drame romantique qui se joue, magnifiquement défendu pour le chant comme pour l’incarnation par un duo formidable : Patrizia Ciofi est touchante au possible sans renoncer au brio dont Meyerbeer aura revêtit le rôle de Dinorah, Etienne Dupuis fait assaut de beau chant pour camper le sombre caractère d’Hoël, Enrique Mazzola dirige l’orchestre comme si Weber l’avait composé. Et voilà une résurrection accomplie !

LE DISQUE DU JOUR

Cvr DinorahGiacomo Meyerbeer (1791-1864)
Dinorah
ou le Pardon de Ploëmel

Patrizia Ciofi, soprano (Dinorah)
Etienne Dupuis, baryton (Hoël)
Philippe Talbot, ténor (Corentin)
Seth Carico, baryton-basse (Le Chasseur)
Elebenita Kajtazi (La Chevrière, Premier pâtre)
Gideon Poppe (Le Faucheur)
Christina Sidak (La Chevrière, Second pâtre)
Chor und Orchester der Deuschen Oper Berlin
Enrique Mazzola, direction

Un coffret de 2 CD du label CPO 555014-2
Acheter l’album sur le site www.clicmusique.com, ou sur Amazon.fr
Télécharger l’album en haute qualité sonore sur Qobuz.com

Photo à la une : La Danse de l’Ombre, lors de représentations de Dinorah de Meyerbeer, 1919 (Victrola Book, p. 77) – Photo: © DR