Les chœurs de Dvorak

Patiemment, Supraphon réunit en une succession d’élégants boîtiers toute l’œuvre de Dvořák, puisant avec discernement dans son catalogue sans négliger les grands enregistrements du passé et sans oublier les versions les plus récentes, afin de documenter l’évolution de l’interprétation qu’ont connues ses œuvres, chez lui, en Tchéquie.

Le nouveau volume, qui regroupe les œuvres sacrées et les partitions chorales profanes – lesquelles courent tout au long de sa création -, offre quelques gravures historiques de première force – Te Deum, Messe en ré, Sancta Ludmila selon Václav Smetáček entre autres – mais surtout des enregistrements récents comme la fulgurante lecture des Chemises de noces selon Jiří Bělohlávek.

Bémol, pour le Stabat Mater le même Bělohlávek est un rien raide, j’aurais préféré la lecture tendre de Wolfgang Sawallisch qu’heureusement je retrouve pour le Requiem, conduite lente et impérieuse qu’une prise de son profonde avive encore.

Tout y est, parfaitement enregistré et remasterisé, y compris les Chants bibliques dans leur version originale avec piano où Ivan Moravec accompagne avec la poésie qu’on lui savait une somptueuse Vera Sokupova.

LE DISQUE DU JOUR

cover dvorak coffret sacredAntonín Dvořák (1841-1904)
Stabat Mater, oratorio pour solistes, chœur et orchestre,
Op. 58, B.71

Te Deum, pour solistes, chœur et orchestre, Op. 103, B.176
Messe en ré majeur pour solistes, chœur, orgue et orchestre, Op. 86, B.175
Chants bibliques, pour voix seule et orchestre, Op. 99, B.189
Requiem pour voix seules, choeur et orchestre, Op. 89, B.165
Psaume 149 pour choeur et orchestre, Op. 79, B.154
Hymne sur Les Héritiers de la Montagne Blanche, sur des poèmes de Vítezslav Hálek, Op. 30, B.134
Saint Ludmila, oratorio pour solistes, choeur et orchestre, Op. 71, B.144
Les chemises de noces”, cantate dramatique d’après Karel Jaromír Erben, Op. 69, B.135
Ave maris stella, pour baryton et orgue, Op. 19a, B.95a
O sanctissima, pour alto, baryton et orgue, Op. 19a, B.95b
Ave maria pour alto et orgue, Op. 19b, B.68
Hymnus ad laudes in festo Sanctissimae Trinitatis, pour alto et orgue, B.82
Chants bibliques pour voix seule et piano, Op. 99, B.185

Gabriela Beňačková, soprano
Eva Urbanová, soprano
Věra Soukupová, alto
Beno Blachut, ténor
Jindřich Jindrák, baryton
Ivan Kusnjer, baryton
Peter Mikuláš, basse
Richard Novák, basse

Ivan Moravec, piano

Chœur Philharmonique de Prague
Orchestre Philharmonique Tchèque
Orchestre Symphonique de Prague

Jiří Bělohlávek, direction
Wolfgang Sawallisch, direction
Václav Smetáček, direction
Zdeněk Košler, direction
Václav Neumann, direction

Un coffret de 8 CD du label Supraphon SU4187
Acheter l’album sur le site www.clicmusique.com, ou sur Amazon.fr

Photo à la une : (c) DR