L’énigme de “La Flûte enchantée”

Schikaneder chez Sherlock Holmes ! À Glyndebourne, cette translation brillante, assez irrésistible de théâtre comme d’esprit est chez elle, et j’admire la fantaisie de haute volée que l’univers de Barbe & Doucet transfuse dans la musique de Mozart : c’est cousu main à la partition, qu’enlève une distribution de jeunesse absolument irrésistible.

Ardent, le Tamino de David Portillo a quelque chose de l’élan qu’y mettait Schreier ; abyssal et dangereux, le Sarastro de Brindley Sherratt est un modèle d’éloquence, face à La Reine de la Nuit intrigante, venimeuse de Caroline Wettergreen, aux aigus stratosphériques.

Irrésistible, le Papageno fruité, insolent et bouleversant à la fois de Björn Bürger rappelle le naturel charmant d’un Prey, c’est assez dire … et quelle Pamina il a avec Sofia Fomina, vraie soprano Mozart, pas du tout tête d’épingle. Au milieu d’une distribution aussi brillante que complètent des Dames délurées et des Knaben charmants, une merveille : la Papagena d’Alison Rose.

On orne beaucoup le chant (mais toujours à propos, et même les Dames à leur trio d’entrée), l’orchestre déploie ses timbres d’instruments d’époque, tempos et accents sont historiquement informés et surtout fluides, magiques, accordés à ce spectacle parfait, qui préfère regarder du côté de la fantaisie plutôt que de la symbolique, et c’est tant mieux !

LE DISQUE DU JOUR

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Die Zauberflöte, K. 620

David Portillo, ténor (Tamino)
Sofia Fomina, soprano (Pamina)
Brindley Sherratt, basse (Sarastro)
Björn Bürger, baryton (Papageno)
Caroline Wettergreen, soprano (Die Königin der Nacht)
Michael Kraus (Le Récitant)
Jörg Schneider, ténor (Monostatos)
Alison Rose, soprano (Papagena)

Les trois Dames :
Esther Dierkes, soprano
Marta Fontanals-Simmons, mezzo-soprano
Katharina Magiera, contralto

Les trois Enfants :
Freddie Jemison, garçon soprano
Aman De Silva, garçon soprano
Stephan Dyakonov, garçon alto

Les Prêtre, les deux Hommes armés :
Thomas Atkins, ténor
Martin Snell, basse

Glyndebourne Chorus
Orchestra of the Age of Enlightenment
Ryan Wigglesworth, direction
Barbe & Doucet, mise en scène et décors

Un coffret de 2 DVD du label Opus Arte OA1304D
Acheter l’album sur le site www.clicmusique.com, ou sur Amazon.fr

Photo à la une : des photos de la représentation à Glyndebourne – Photo : © Bill Knight