Le Roi de la Montagne

Le célesta papillonne, les bois font un étrange écran de sons, une pluie de notes emplit l’orchestre, qui est l’auteur de ce sortilège ? Hugo Alfvén, qui maîtrisait si bien le grand orchestre symphonique nordique, sombre et violent, savait aussi être un mage : écoutez seulement la Pluie d’été (Sommarregn) de la Suite du Roi de la montagne ! Puis les violons feront danser des bergères un peu sorcières.

Décidément l’imagination était au pouvoir chez le très officiel compositeur national suédois, même lorsqu’il emploie avec virtuosité les thèmes populaires, les masquant dans l’ardent discours de sa tumultueuse Troisième Symphonie que Łukasz Borowicz emporte d’un geste rageur, faisant flamboyer ses Berlinois dans le spectaculaire Finale ou lorsqu’il assemble avec amour tout un chapelet de chants estudiantins dans la Rhapsodie “Uppsala”, faisant écho à l’Ouverture pour une fête académique de Johannes Brahms.

Second volume d’une formidable intégrale qui rejoint sans pâlir les gravures historiques de Stig Westerberg, j’attends avec impatience la Symphonie de l’Archipel.

LE DISQUE DU JOUR

Hugo Alfvén (1872-1960)
Berkakungen Orkestersvit
(Le Roi de la montagne),
Op. 37 – Suite

Symphonie No. 3 en mi majeur, Op. 23
Rhapsodie “Uppsala”, Op. 24

Deutsches Symphonie-Orchester Berlin
Łukasz Borowicz, direction

Un album du label CPO 555237-2
Acheter l’album sur le site du label www.jpc.de, sur le site www.clicmusique.com, ou sur Amazon.fr – Télécharger ou écouter l’album en haute-définition sur Qobuz.com

Photo à la une : © DR