Loin du disque

Le plus doué des élèves de Josef Hofmann ? Certainement, mais aussi le plus méconnu. La renommée de Sidney Foster n’aura pas passé l’Atlantique. Ignoré par le disque sinon pour un microsillon de concertos de Mozart et un autre de sonates de Clementi, les amateurs de piano Outre-Atlantique thésaurisèrent les radiodiffusions de ses concerts où son art à la fois brillant et sévère – sa technique fut foudroyante autant que sa conception des œuvres était pensée – embrassait un large répertoire de Bach à Norman Dello Joio : la Troisième Sonate qu’il défendit avec panache rappelle qu’une admiration partagée réunissait ces deux artistes.

Dès son apparition à Carnegie Hall le 23 mars 1941 lorsque John Barbirolli le dirige dans le Troisième Concerto de Beethoven, tout est dit : l’intelligence des phrasés, la perfection du style, la sonorité ample mais contrôlée, le geste classique montrent un grand fauve du piano qui surveille ses muscles.

Athlétique, il le sera absolument pour une enivrante Troisième Sonate de Brahms, prenant tous les risques, pour celle de Liszt, épurée et ardente à la fois, ou encore pour une Waldstein d’anthologie. Sa technique parfaite était invisible : écoutez les quatre Etudes de Chopin justement légendaires ou la Deuxième Sonate de Rachmaninov.

Mais c’est surtout la palette de son clavier de peintre qui émerveille, dans les Ballades de Brahms, dans les deux Préludes de Debussy, comme dans un Carnaval de Schumann leste et précis.

Le portrait proposé par Ward Marston est éloquent, même lorsque le pianiste essuie les plâtres – il doit nager à vue sous la direction aventureuse d’Aaron Copland pour le Troisième Concerto de Bartók – l’édition comme à l’habitude soignée, iconographie abondante, notes éclairantes d’Alberto Reyes qui fut son élève, de quoi rêver à un second volume en savourant les sept disques pleins à ras-bord de cette admirable petite boîte.

LE DISQUE DU JOUR

Sidney Foster
Rediscovering an American Master

Béla Bartók (1881-1945)
4 Dirges, Op. 9a, Sz. 45
(extrait : IV. Assai andante)

Concerto pour piano
et orchestre No. 3,
Sz. 119, BB 127

Boston Symphony OrchestraAaron Copland, direction

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Concerto pour piano No. 3 en ut mineur, Op. 37
New York Philharmonic OrchestraSir John Barbirolli, direction
Sonate pour piano No. 21 en ut majeur, Op. 53 “Waldstein”
Sonate pour piano No. 31 en la bémol majeur, Op. 110

Johannes Brahms (1833-1897)
Sonate pour piano et orchestre No. 3 en fa mineur, Op. 5
4 Ballades, Op. 10
Frédéric Chopin (1810-1849)
Sonate pour piano No. 2 en si bémol mineur, Op. 35
Sonate pour piano No. 3 en si mineur, Op. 58
Ballade No. 4 en fa mineur, Op. 52
Fantaisie en fa mineur, Op. 49
12 Etudes, Op. 10 (4 extraits : No. 4 en dièse mineur, No. 5 en sol bémol majeur,
No. 6 en mi bémol mineur, No. 8 en fa majeur)

Valse en ré bémol majeur, Op. 64 No. 1 “Valse-minute” (arr. Foster)
Claude Debussy (1862-1918)
La terrasse des audiences du clair de lune
(No. 7, extrait des “Préludes, Livre II, L. 131”)

Le vent dans la plaine
(No. 3, extrait des “Préludes, Livre I, L. 125”)

Norman Dello Joio (1913-2008)
Sonate pour piano No. 3
César Franck (1822-1890)
Prélude, Choral et Fugue, FWV 21
Edvard Grieg (1843-1907)
Nocturne en ut majeur (No. 4 des “Pièces Lyriques, Cahier V, Op. 54”)
Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
Rondo pour piano en mi bémol majeur, Op. 11

Franz Liszt (1811-1886)
Fantasia et Fugue en sol mineur, S. 463
(d’après le “Prélude & Fugue pour orgue en sol mineur” de J. S. Bach, BWV 542)

Consolation en ré bémol majeur, S. 172 No. 3
Tarantella (No. 3, extrait de “Venezia e Napoli, S. 162”)
Sonate pour piano en si mineur, S. 178
Prélude et Fugue en la mineur, S. 462/1
(d’après le “Prélude & Fugue pour orgue en la mineur” de J. S. Bach, BWV 543)

Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847)
Romance en mi mineur, Op. 62 No. 1, MWV U 185, “Brise de mai”
Fantasie en fa dièse mineur, Op. 28
Moritz Moszkowski (1854-1925)
Guitarre, Op. 45 No. 2
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Sonate pour clavier No. 5 en sol majeur, K. 283
Variations sur un Menuet de Duport, K. 573
Ignacy Jan Paderewski (1860-1941)
Cracovienne fantastique en si majeur
(No. 6, extrait des “6 Humoresques de concert, Op. 14”)

Sergei Prokofiev (1891-1953)
Sonate pour piano No. 9 en ut majeur, Op. 103
Visions fugitives, Op. 22 (extraits : Nos. 1, 3, 8, 10, 11, 14, 15, 18)
Gavotte, Op. 32 No. 3
Sergei Rachmaninov (1873-1943)
Sonate pour piano No. 2 en si bémol mineur, Op. 36

Robert Schumann (1810-1856)
Carnaval, Op. 9
Romance en fa dièse majeur, Op. 28 No. 2
Papillons, Op. 2
Concerto pour piano et orchestre en la mineur, Op. 54
Japan Philharmonic OrchestraMichiaki Okuda, direction

Alexandre Scriabine (1872-1915)
Prélude pour la main gauche, Op. 9 No. 1
8 Etudes, Op. 42
(4 extraits : No. 1 en ré bémol majeur, No. 2 en fa dièse mineur, No. 4 en fa dièse majeur,
No. 5 en fa dièse mineur)

Sonate pour piano No. 9, Op. 68 “Messe noire”
Piotr Ilitch Tchaikovski (1840-1893)
Concerto pour piano No. 1 en si bémol mineur, Op. 23
Utah Symphony OrchestraMaurice Abravanel, direction

Carl Maria von Weber (1786-1826)
Sonate pour piano No. 1 en ut majeur, Op. 24, J. 138
(extrait : IV. Perpetuum Mobile)

Sidney Foster, piano

Un coffret de 7 CD du label Marston 57001-2
Acheter l’album sur le site du label www.marstonrecords.com

Photo à la une : © DR